29/12/2007

Les Moules Marinières

MOULES MARINIERES

Ce soir, un bon plat belgissime: les moules marinières.

Il s’agit de la recette la plus simple qui puisse exister pour préparer les moules…  A mon sens la recette qui exprime le mieux toute la saveur de ce coquillage.

Les moules se préparent par casseroles et je vous conseille de les préparer par casserole d’1 kg ce qui facilite grandement une cuisson homogène et diminue les risques de mauvaise cuisson.

Je préfère personnelement préparer cette recette avec la moule de bouchot, qui a plus de saveur que la moule de zélande, qui a quand à elle l'avantage d'être plus grosse.

photomoules
 

INGREDIENTS

  • 1KG MOULES BOUCHOTS
  • 1 A 2 OIGNONS
  • 2 A 3 BRANCHES DE CELERI AVEC LES FEUILLES
  • 1 GOUSSE D'AIL ENTIERE ECRASEE
  • 2 BRANCHES DE THYM
  • BEURRE
  • FARINE
  • CITRON
  • POIVRE
  • PERSIL PLAT (SELON LE GOUT)
  • MOUTARDE, VINAIGRE DE VIN BLANC ET MAYONNAISE POUR SAUCE

PREPARATION

Mettre les moules dans de l'eau froide avec de la farine, ceci afin de les dégorger légèrement et éviter le sable dans la préparation. Grattez les dépots éventuels sur les coquilles. Rincez les moules une où deux fois. Enlevez également les filaments qui dépassent des coquilles (le byssus). Egouttez-les.

Eplucher les oignons et les émincer grossièrement. Coupez en morceaux les branches de céleri, des morceaux de 1,5cm les verts y compris. Ciselez le persil.

Faire fondre du beurre (mieux vaut trop que trop peu), le laisser blondir mais pas brunir, verser les oignons et le celeri et les faire revenir, ajouter ail et thym. Pas trop, les oignons doivent devenir fondant et transparents, les celeris doivent rester croquants. Poivrer.

Ajoutez les moules aux oignons et celeris, sans mettre de liquide supplémentaire. Remuez le tout, faites sauter les moules. Les moules commencent à suer et rejettent leur jus marin dans le mélange oignons-celeris. Faites celà à couvert pendant environ 5 minutes. 

Après 2-3 minutes, ajoutez un peu d'eau, éventuellement une feuille de laurier. Salez et poivrez selon votre goût. Mélangez et secouez le tout.

Quand les moules sont ouvertes elles sont cuites. Les moules doivent être à peine cuite sinon elle se transforme en quelque chose de caoutchouteux et sans goût.

Ajoutez vers la fin, le persil. Rectifiez l'assaisonnement en poivre.

Eventuellement rajouter un filet de jus de citron sur les moules, ce qui apportera un peu de fraicheur à ce plat.

Servir avec des bonnes frites maison. Et avec une sauce pour moules: prélevez 5 cl de cuisson des moules. Mélangez dans un bol, la mayonnaise et la moutarde (plus ou moins selon votre gout) et le jus des moules. Salez modérément et poivrez. Ajustez l'assaisonnement avec moutarde et jus de moules ainsi que vinaigre.

Déguster les moules, sans oublier de boire une partie du bon jus aux légumes.

Servez-les dans les casseroles à moules individuelles.

22:14 Écrit par Mark | Lien permanent | Commentaires (21)

Commentaires

Des moules marinières? Pas avec une sauce à la moutarde

Écrit par : Doridar | 01/06/2009

Chèr Doridar, Il faut lire la recette jusqu'à la fin. Il y a la sauce à la moutarde.

Écrit par : Mark | 01/06/2009

moules cuites vivantes...ça fait réfléchir Bonjour à tous..
Autrefois je mangeais des moules..Mais il y a une chose qui m'échappe..et qui échappera à vous tous: cela semble laisser totalement insensible et normal que de mettre dans un bouillon bouillant des moules vivantes...(??) des moules, pourquoi pas des poissons, des poussins, des poulets...Il semble que l'homme soit choqués dès qu'on touche à ce qui lui ressemble ; mais dès qu'il y a quelques différences supplémentaire, il reste aveugle par facilité ; il fait comme si il n'avait rien vu et rien entendu..J'ai conscience de remettre là en cause des montagnes de traditions culturelles. Bien sûr, il y a lieu d'être choqué pour bien d'autres cataclysmes humains..les abattoirs et leurs pratiques...alors il ne faut plus manger de steack, boire de lait etc..mais les moules...avouez que vu sous un certain angle ça fait réfléchir aussi ..

Écrit par : bodin | 02/10/2009

Gwen, Je vais peut-être te choquer, mais la cuisson des moules me laisse totalement insensible. Il en va de même pour les homards. Le poulet s'est effectivement plus difficile, car je me vois mal plumer le poulet vivant ou le mettre à cuire avec les plumes. Le poisson par contre, on pourrait, mais je ne pense pas que celà apporterait quelque chose au niveau gustatif. Les moules, je ne vois pas comment on pourrait faire autrement que de les mettre vivantes, à moins de les manger crues.
En ce qui me concerne, et au risque de passer pour un être humain insensible, je ne vois pas de différence entre cuire une moule et un chouxfleur, la moule n'ayant pas plus de conscience qu'un légume.
C'est très 'naturel', le lion le fait avec le gnou, l'oiseau avec le verre de terre, la grenouille avec la mouche et la moule avec le plankton. Ils font bien pire que nous, ils mangent vivant et non-cuit.
Quand aux autres animaux, je suis persuadé que certains entre eux n'existeraient même plus si l'homme n'était pas en partie carnivore, par exemple le cochon.
Celà me paraît tout à fait normal de manger de la viande, nos ancètres les hommes des cavernes, étaient déjà des omnivores et s'est grace entr'autre à une bonne nourriture variée et protéinée que son cerveau a pu se développer.
Mais je suis aussi favorable à une diminution de la quantité de viande et de poisson ingurgité chaque jour et une journée par semaine minimum 100% végé, me semble une bonne idée.

Écrit par : Mark | 03/10/2009

moi je les prépare sans le beure et ces beoucoup plus appétisant,une moulle doit pas etre grasse je trouve

Écrit par : didier | 19/09/2010

moi je les prépare sans le beure et ces beoucoup plus appétisant,une moulle doit pas etre grasse je trouve

Écrit par : didier | 19/09/2010

Didier,

Il faut tout de même un peu de beurre afin de faire revenir les légumes avant d'ajouter les moules.

Écrit par : MARK | 19/09/2010

non je trouve pas les légume se cuisse avec la vapeur de la cuisson
en le jus est aussi beaucoup plus appetisant

Écrit par : didier | 19/09/2010

essaye tu veras mes un peux d'eau dans la casserol pas de trop 15 cc ces suffisant
plonge y les moules et les legules assaisonne et toujours bien secouer pendant la cuisson
amitié
Didier

Écrit par : didier | 19/09/2010

Je ne demand qu'a goûter et à comparer les deux versions. Faudrait pour bien faire que je fasse deux casseroles en même temps.:)

Écrit par : MARK | 19/09/2010

tient moi au courant :)

Écrit par : didier | 19/09/2010

Didier,

ça va pas être facile, je n'ai pas d'e-mail, ni de GSM. :)

Écrit par : MARK | 19/09/2010

je l'ai pourtant indiquer

Écrit par : didier | 19/09/2010

Didier.Depireux@telenet.be

Écrit par : didier | 19/09/2010

OK maintenant je vois.
Mais faudra être patient, car moi, les moules, deux max trois fois par an et c'est déjà fait pour cette année je pense.

Écrit par : MARK | 19/09/2010

Pour la personne qui ne veux plus manger de moules parce qu'elles sont mises à cuire vivantes.
Il suffit de les tuer une par une à coups de marteau.

Écrit par : Poirier | 14/08/2011

Bonne technique Poirier, il y a aussi moyen des les hypnotiser, mais celà demande de longues années de pratique.

Au plaisir,

Mark

Écrit par : Mark | 14/08/2011

Il y a des gens qui rient quand certain(e)s demandent s'il faut ajouter du sel à la cuisson !
Et bien non ! Cette question est très pertinente !
Conseil d'un pro : en salant (sans excès bien sûr) pendant la cuisson, la moule garde son
sel naturel en elle, vous ne salerez que le jus. La moule, de ce fait, gardera plus de volume

CQFD !

PS : un peu de coriandre fraîche et ciselée donne un peu plus de caractère à ce plat

Écrit par : Alec | 21/08/2011

Alec,

Merci pour ce conseil, que je testerai. La coriandre, j'adore ça, mais généralement je la réserve pour une version plus thaï avec lait de coco, piment....

A+

Mark

Écrit par : Mark | 27/08/2011

Doridar a raison: on ne sert jamais, en Belgique, les moules marinières avec une sauce à part, ni à la moutarde, ni à rien d'autre. Me semble bien qu'elle a lu la recette jusqu'au bout.
Pour le reste, ok. C'est encore meilleur quand on verse son bol de frites dans le jus après avoir dégusté les moules. :-p

Écrit par : Noctys | 07/12/2011

Noctys,

Sorry de vous contredire ainsi que Doridar. Je suis Belge, Bruxellois depuis 45 ans maintenant, mon épouse est Belge depuis 40 ans. Et nous avons, à chaque fois que nous allons manger des moules, que ce soit à Bruxelles ou à la mer, reçu la fameuse sauce moules à base de jus de cuisson et de moutarde. La preuve, pendant la saison des moules, Devos Lemmens vend une bouteille de sauce moules et elle est exposée dans tous les Delhaizes et GB's à côté des moules. Maintenant dans les restaurant, on ne la sert pas d'office, souvent c'est sur demande.
Quand a jetter les frites dans le jus de moule, jamais eu envie de faire celà en ce qui me concerne. Les frites plates je déteste celà. Tout ce boulot pour avoir l'intérieur bien moëlleux et l'extérieur bien croquant pour après les faire tremper, non merci. C'est un peu comme un toast grillé sur lequel on laisse pendant une heure une préparation humide et qui perd tout son croquant.

Au plaisir,

Mark

Écrit par : MARK | 07/12/2011

Écrire un commentaire