28/04/2008

Maquereau grillé, à la Japonaise

MAQUEREAU GRILLE, A LA JAPONAISE

Attention, je suis rapide aujourd'hui: deuxième post du soir!gaelle 14 ans chante 006

 

Vu la surpêche de certains poissons, comme entr'autre le thon rouge, pour les afficionados des sushi, il faut essayer de ce tourner vers des poissons encore disponibles en assez grande quantité, des poissons assez délaissés et qui méritent pourtant le detour, et pas seulement pour leur goût.

Les poissons gras (hareng, maquereau, anguille, sardines, saumon, ....) sont avec le légumes et les fruits, les nouveaux symboles du repas 'santé'. Ils sont considérés comme gras quand ils contiennent 10% où plus de graisse.

Ce taux de graisse peut naturellement varier en fonction de la provenance, la nourriture que le poisson a ingurgité, l'age du poisson, la période à laquelle le poisson a été pêché, ..... Chez le maquereau, la fabrication des réserves de graisse peut varier de 5% au printemps à 20% en automne.

Tout le monde sait maintenant que les poissons gras contiennent plus d'acide oméga-3 que les autres poissons. Et un cerveau humain en bonne santé contient presque 10% d'oméga-3. Une consommation régulière d'aliments contenant de l'oméga-3, favorise donc le bon fonctionnement des cellules grises. De plus, l'omega-3 serait un bon régulateur de stress, anti-dépressif et bon pour le coeur et les artères. Mais il faut être honnète et dire que pas grandchose de tout celà n'a été prouvé 100% scientifiquement. Mais il y a néanmoins pas mal d'indications sérieuses.

Idéalement il faut manger deux fois par semaine du poisson et de préférence du poisson gras.

En ce qui concerne le maquereau, gastronomiquement il a toujours vécu dans l'ombre du hareng. Pourtant, déjà visuelement il est plus beau avec son corps allongé et sa peau avec des lignes très stylées. C'est un poisson très intéressant à griller où à cuire.

Bon revenons en à la recette. Comme je délaisse aujourd'hui donc le thon rouge, mais que j'aime tout de même bien les aromes de la cuisine asiatique, pourquoi ne pas cuisiner le maquereau d'une façon japonisante?

Il sera aujourd'hui associé au paksoi (chou chinois), au soja, au mirin et à l'huile de sésame.

La recette est de Johan Segers, publié dans 'Culinaire Ambiance' d'avril 2008.

gaelle 14 ans chante 008

INGREDIENTS (2P COMME PLAT, 4P COMME ENTREE)

  • 6 FILETS DE MAQUEREAU (AVEC LA PEAU)
  • 1 PAKSOI (PETIT CHOU CHINOIS)
  • 1 PETIT MORCEAU DE BEURRE
  • 1 C.A.S. D'HUILE D'ARACHIDE
  • POIVRE ET SEL

Pour la sauce:

  • 6 C.A.S. SAUCE SOJA
  • 4 C.A.S. MIRIN (VIN DE RIZ JAPONNAIS)
  • 1/2 CITRON
  • QUELQUES GOUTTES D'HUILE DE SESAME
  • POIVRE

PREPARATION

Nettoyez le paksoi. Trempez les feuilles pendant 2 minutes dans de l'eau bouillante salée. Egouttez immédiatement et mettez sous le robinet d'eau froide jusqu'à ce que le chou est tout à fait refroidi.

Lavez les filets de maquereau et séchez-les. Poivrez et salez le poisson. Coupez chaque filet en deux. Enduisez les morceaux de filet d'huile d'arachide.

Mettez la sauce soja, le mirin, le poivre et un peu de jus de citron dans un poêlon et portez à ébullition.

Cuire le paksoi pendant quelques minutes dans le beurre.

Grillez les morceaux de maquereau très rapidement sur un grill très très chaud. Une minute de chaque côté c'est largement suffisant.

Finissez la sauce avec quelques gouttes d'huile de sésame.

Placez le paksoi sur les assiettes chaudes. Déposez-y les morceaux de filets de maquereau et versez la sauce autour.

gaelle 14 ans chante 005

Accompagnement vin: Vin blanc de Pessac-Leognan où Graves, bière blonde Leffe.

Verdict: des goûts que l'on n'a plus guère l'habitude de manger. Le goût du poisson est très puissant et la sauce est très concentrée. Il faut aimer. Moi, j'ai bien aimé, mais je penses qu'il y a moyen d'améliorer encore la recette. Mon épouse à trouvé la sauce trop forte de goût. Moi, celà ne m'a pas gêné du tout.

Bon Appétit!

 

 

 

21:59 Écrit par Mark | Lien permanent | Commentaires (6)

Commentaires

et en accompagnement pourqoi pas un saké japonais?Celui ci est plus fin et moins alcoolisé que le chinois(environ 18°)...Tant qu'à être exotique...

Écrit par : sandrine | 28/04/2008

Répondre à ce commentaire

Sandrine, Mais oui, pourquoi pas. Difficile à trouver également le bon saké. Rien chez GB, Carrefour, Delhaize... Rien chez les négociant en vins de mon quartier. Rien dans les épiceries fines du coin. Il faut déjà aller en ville je suppose.

Écrit par : MARK | 28/04/2008

Répondre à ce commentaire

J'aime pas trop les arêtes, mais j'aime beaucoup le maquereau, très goûteux, j'en fais de temps en temps, et c'est pas cher. Bref, il a tout pour lui !

Écrit par : Catherine | 29/04/2008

Répondre à ce commentaire

Catherine, Effectivement ce n'est pas cher du tout, car un peu délaissé par les grands chefs et la mode culinaire du moment. Si en plus, tu as un bon poissonier qui te lève bien les filets, tu n'auras pas ou quasiment pas d'arètes.
As-tu déjà publié des bonnes recettes avec du maquereau?

Écrit par : MARK | 29/04/2008

Répondre à ce commentaire

j'adoooore

Écrit par : monchefamoi | 04/05/2008

Répondre à ce commentaire

Mon chef à moi, Merci pour ce beau cri du coeur et encore merci d'avoir sélectionné une des recettes de ce blog sur votre dernier post.
A bientôt,

Écrit par : MARK | 04/05/2008

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.