27/12/2008

Un petit conte pour celle qui se reconnaitra

UN PETIT CONTE POUR CELLE QUI SE RECONNAITRA

Il était une fois un pays très lointain mais très charmant, Golbland. Tout le monde y vivait heureux, dans l'amour, dans le plaisir des papilles et dans une gourmandise effrénée. Un pays qui attirait bien sûr à lui tous ceux et celles qui avaient élu la bonne chair et le partage de la bonne chair au titre d'art suprême.

Chaque habitant notait scrupuleusement toutes ses recettes dans de beaux grimoires, afin de garder une trace des magnifiques banquets de famille et de pouvoir transmettre les recettes à tous ceux et celles qui désiraient les avoir. C'est ainsi que beaucoup de recettes s'échangaient entre habitants, pour le bon plaisir de tous.

Malheureusement, comme dans chaque pays enchanté, Golbland ne faisait pas exception à la règle et comptait parmi ses habitants, une vilaine sorcière, la sorcière Rove d'Amplago, Amplago étant le nom de la forêt où elle habitait dans sa grande demeure.

Et Rove d'Amplago avait également, comme tous les habitants de Golbland, un beau grimoire dans lequel elle notait ses recettes de cuisine. Un très beau grimoire, serti de diamants et avec des feuilles dorées. Vraiment magnifique! Un grimoire qu'elle ne se lassait pas de montrer à tout le monde et d'exhiber lors des manifestations culinaires du pays.

Mais Rove d'Amplago avait un grand problème. Un jour elle attrapa un méchant virus et n'eut plus du tout d'insipiration ni de créativité. Un drame pour celle qui adorait cuisiner et boire les bons breuvages du pays. Que faire? Il fallait tout de même continuer à remplir les pages du beau grimoire, il ne fallait pas perdre la face, surtout qu'elle venait d'avoir une commande du Roi du pays voisin, la Nestie, pour réaliser le dessert du repas de mariage de sa fille.

Elle consulta donc son chaudron magique, qui lui donna la réponse à son problème: "Tu sais, dame Amplago, dans notre pays il y a beaucoup de formidables cuisiniers, pourquoi ne pas leur voler une petite recette, personne ne le saura, personne ne le verra. Je te conseille une recette de sieur Louphi, une recette du beau terroir du village de Iegel, la recette du 'cuberdome', un magnifique gâteau qu'il a inventé il y a quelques temps. Sûr et certain qu'avec ça tu auras tous les honneurs du roi de Nestie et que ta renomée traversera les frontières du royaume. Ce sera l'avènement de ton règne, oh future Reine de Golbland.".

La malveillante action fût immédiatemment mise en oeuvre et dame Rove s'empara du grimoire de sieur Louphi et envoya la recette par pigeon voyageur au roi de Nestie. Les louanges du roi ne tardèrent pas à venir: "quelle magnifique recette, vous êtes vraiment la meilleure cuisinière de Golbland".

Dame Rove rêvait déjà de paillettes et de strass, de richesse et de diners de gala où elle serait invitée.

Malheureusement pour elle, sieur Louphi avait beaucoup plus d'amis qu'elle. Ensemble avec dame Biafenne, sieur Ramk, dame Minama, dame Nane, sieur Séjo, dame Cykmi, dame Darsinne et dame Ermialle, ils contrataquèrent et allertèrent le roi de Nestie.

La honte s'abattit sur dame Rove et son grimoire ne fût plus guère consulté dans le pays. Elle était boudée par toute la population et elle déperissait dans son beau château de la forêt d'Amplago, assise dans sa belle cuisine toute neuve et toute brillante, avec un beau grimoire doré mais toujours sans imagination et sans créativité.

Morale: quand on aime bien une recette de quelqu'un, c'est avec beaucoup de plaisir que cette personne partagera avec vous sa recette, à condition bien sûr de rester honnête et de signaler de qui vous l'avez reçue en cadeau.

Bonne Journée,

11:36 Écrit par Mark | Lien permanent | Commentaires (27)

Commentaires

j'aime bcp :)

Écrit par : sand | 27/12/2008

Répondre à ce commentaire

Dame "Vero" s'est certainement reconnue ...
Amitiés
Roland

Écrit par : Roland | 27/12/2008

Répondre à ce commentaire

Clap clap clap ! Bravo sieur Ramk !

Dites donc sieur, le jour où vous n'aurez plus d'idées en cuisine pour faire plaisir aux amis et à la famille, vous pourrez très bien vous reconvertir en écrivain ! MDR...

Je vous tire ma révérence.

Écrit par : Marielle | 27/12/2008

Répondre à ce commentaire

très réussi ce conte... je ne l'ai pas demandé à Philou hier mais finalement tu pourrais m'envoyer les adresses?
Vous avez bien entendu tout mon soutien.

Écrit par : Delphine | 27/12/2008

Répondre à ce commentaire

Quel bonheur de te lire !!! J'espère qu'elle aura compris maintenant !!

Écrit par : philou | 27/12/2008

Répondre à ce commentaire

bravo mon cher marck, ton conte est fantastique! passez un très joyeux réveillon! biises micheline

Écrit par : mickymath | 27/12/2008

Répondre à ce commentaire

Golbland est fier de te compter parmi ses âmes. La vilaine et les vilains ou vilaines à venir savent maintenant qu'ils ne pourront désormais plus jamais agir sans que leur fourberie ne soit découverte... je vous embrasse

Écrit par : Fabienne | 27/12/2008

Répondre à ce commentaire

J'adore les contes de fées avec de méchantes sorcières, et celle-là elle est vraiment méchante ! Est-ce qu'elle a un grand nez tout boursouflé ??

Écrit par : Marie-France | 27/12/2008

Répondre à ce commentaire

Abus : amende honorable ou infamie Mais parole, Mark, je ne me doutais pas que tu avais de tels talents de conteur. J'ai cru lire un des "Contes de ma Mère l'Oye", un inédit qui m'aurait échappé. La créativité, la morale, le style, l'orthographe, tout y est cette fois. Tu sembles plus à l'aise dans le genre que dans la rédaction de tes recettes (et je sais ce qu'il en coûte à un néerlandophone de s'exprimer en français écrit, et je t'admire de le faire) .

Quant au second degré du conte, il n'est pas très enfoui, et tu nous a fait rire aux larmes, nous "écaviens" en colère. Quel que soit son QI (qui - soit dit en passant - ne doit pas être si mauvais; c'est plutôt la conscience qui flanche indécemment devant l'opportunisme !), il est impossible que dame Rove d'Amplago ne se reconnaisse pas, sauf si elle était vraiment de mauvaise foi et entendait éluder le caractère moralement répréhensible de ses plagiats répétés.

La balle est dans son camp. Laissons-lui la chance de faire amende honorable, de présenter ses excuses à Philou et à Micky, puis de reconnaître publiquement ce qu'il faut bien appeler une "tricherie". Nous "écaviens" saurons être magnanimes si elle se repend humblement! Mais nous la tiendrons désormais à l'oeil ! Comme un phénix, elle multiple les blogs; au moins trois à ma connaissance). Il est donc possible qu'elle disparaisse, pour recommencer sous un autre masque.)

Sur base d'incidents moins récents que j'ai eu le déplaisir d'apprendre à d'autres sources, je crains fort qu'elle préférera se dérober, nier les évidences, faire disparaître les preuves et nos libelles véhéments avant de se retirer outrée dans les voiles d'un indignation usurpée, en s'éloignant dédaigneusement de nous comme de manants. Connue comme récidiviste, je crois que son aego exarcerbé alimente depuis longtemps le window-dressing qu'elle recherche pour son business bling-bling. Pour choisir une voie plus honorable, il faudrait que ladite dame sache se remettre totalement en question et découvrir les vraies valeurs de la vie, notamment le respect d'autrui. La liberté des uns s'arrêtent là ou commence celle des autres. Aussi, qu'il y a plus de bonheur véritable à partager qu'à s'accaparer.

Quel que soit son choix, il lui appartient : amende honorable ou infamie. La récidive lui coûterait cher, je le jure, et j'ai les moyens pour cela. Mais en tout état de cause, elle aura au moins appris et retenu la cuisante leçon de vie que les "écaviens" auront dû lui donner à regret mais à juste titre.

Je vous embrasse toutes et tous (moins une, bien sûr ! Je choisis mes amis moi-même.)

Écrit par : José | 27/12/2008

Répondre à ce commentaire

Quel talent ! Comme je pense que cette dame n'est pas blogueuse comme nous, je ne la reconnais pas, pour agir, je veux bien le mail aussi...

Écrit par : Tiuscha | 27/12/2008

Répondre à ce commentaire

Je ne connaissais pas ce grimoire maudis je m'en vais soutenir l'original de ce pas.
Très joli conte qui je l'espère portera ses fruits

Écrit par : Edith | 27/12/2008

Répondre à ce commentaire

A Tous, Sandrine: merci!
Roland: Je l'espère en tout cas
Marielle: Ce n'est pourtant pas trop mon fort d'habitude. L'idée m'est venu d'un coup ce matin et le texte est sorti d'une traite.
Delphine: Merci pour ton soutien. Je t'ai envoyé le lien
Philou: Avec plaisir
Micky: Bon réveillon à toi également
Fabienne: Bises à toi et ton José
Marie-France: Non, mais une belle chevelure sauvage. Disney va peut-être me contacter prochainement
José: Je sais mon chèr José, je fais pas mal de fautes en français quand j'écris mes posts. C'est simplement parce que le soir je veux aller vite et que je n'ai pas la patience de me relire et de demander à madame de checker l'orthographe. Quand je m'applique et que je laisse madame controler (comme sur ce texte, j'avais tout de même fait quelques fautes), c'est mieux. Le texte est sorti d'une traite, je ne sais pas d'ou celà m'est venu.
A part celà, je suis d'accord avec toi. Il faut lui laisser un certain repis maintenant et pas faire une chasse à la sorcière. Attendons de voir comment elle évolue dans sa communication sur son blog et comment sera la publication définitive dans le magazine XXX.
Tiuscha: merci pour ton soutien, je t'ai envoyé le lien
Edith: Merci pour ton soutien

Écrit par : mark | 27/12/2008

Répondre à ce commentaire

te voilà conteur pour notre plus grand plaisir... j'espère que comme dans tous les contes, la morale de l'histoire sera bonne car le sieur Louphi mérite bien ça.
Merci à toi et bonne fin de journée.

Écrit par : mamina | 28/12/2008

Répondre à ce commentaire

Ca change du Cheesecake aux biscuits roses de Reims mais elle me plait tout aussi bien.
Peut-on préparer cette recette la veille ?
J'avais été contactée par Nestie qui s'appelait à l'époque Tempo. Il me proposait d'insérer un article avec photo sur ma maison d'hôte. Pour récupérer la somme qu'il demandait pour cet article, il fallait que les 3 chambres soient occupées pendant 3 mois sans interruption. La proposition étant trop intéressante, j'ai décliné.

Écrit par : Aline | 28/12/2008

Répondre à ce commentaire

Mamina, C'est vrai qu'il ne méritait pas cette infamie. La preuve, tu as vu la mobilisation générale.

Écrit par : mark | 28/12/2008

Répondre à ce commentaire

Aline, Et moi qui pensais naïvement que le magazine était demandeur d'articles, mais c'est donc un leure.

Écrit par : mark | 28/12/2008

Répondre à ce commentaire

Bravo Mark

Même en retard ton conte est un merveille...

bises et continuons
Apo

Écrit par : Apolina | 30/12/2008

Répondre à ce commentaire

Apolina, Merci dame Piolana. Tu n'avais pas pu aider sieur Louphi, car tu étais naturelement en mission diplomatique au pays de Wollenia.

Écrit par : mark | 31/12/2008

Répondre à ce commentaire

Très joli conte...sutout sorti d'une traite comme çà !!
je veux bien le lien aussi, stp.
Je ne connaissais pas ton blog, (cette histoire m'aura au moins permis de le découvrir !)mais tu as tout mon soutien !

Écrit par : Framboiseviolette | 03/01/2009

Répondre à ce commentaire

Framboiseviolette, Heureux de faire ta connaissance. Je t'envoie le lien via mail. A bientôt,

Écrit par : mark | 03/01/2009

Répondre à ce commentaire

s'il vous plait donnez moi une petite conte

Écrit par : salma97 | 07/01/2010

Répondre à ce commentaire

Salma, Heureux que celà t'ait plu.

Écrit par : Mark | 07/01/2010

Répondre à ce commentaire

cette histoitre et tres jolie bcp merci

Écrit par : redwan | 29/11/2011

Répondre à ce commentaire

Merci Redwan.

Écrit par : MARK | 29/11/2011

Répondre à ce commentaire

Merdi Redwan.

Mark

Écrit par : MARK | 29/11/2011

Répondre à ce commentaire

Chapeau.

Écrit par : rosa bcn | 29/11/2011

Répondre à ce commentaire

:) Celà date un peu, une histoire de 2008. Merci.

Écrit par : MARK | 30/11/2011

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.