21/02/2009

Une St Valentin inoubliable dans le Périgord : JOUR 1

UNE ST VALENTIN INOUBLIABLE DANS LE PERIGORD : JOUR 1

Il y a quelques mois, je participais à la finale d'un concours de cuisine organisé par la société Carlsbourg et celà en collaboration avec Mmmmh!!!. Je m'étais inscrit sans savoir quel en était au final le gain et à ma grande surprise, non seulement je fût sélectionné pour la finale, mais je remportai cette finale. J'étais déjà content en soi d'avoir gagné ce concours. Mais quand on m'a annoncé le prix qui était lié à cette victoire (4 jours en demi-pension dans le Périgord avec cavage de truffes et diners périgourdins, celà pour deux personnes) j'étais aux anges. Moi qui adore le canard et le foie gras, j'allais me régaler. En plus, la truffe je connaissais, mais pas plus que celà. Une bonne occasion donc pour voir celà d'un peu plus près. Ce qui était également sympa c'est que pour une fois, mon épouse ne devait pas subir ma passion pour la cuisine, mais pouvais activement en profiter également.

Le weekend, c'était le weekend passé, du vendredi 13 au lundi 16 y compris. Après une semaine, je commence enfin à réaliser que s'est terminé et que je suis 'back in reality'. Et j'ai enfin trouvé un peu de temps pour vous relater cette belle aventure. Je sais que vous êtes tout de même quelques uns à être impatient d'avoir tous les détails. Bon, avec moi pas de crainte en ce qui concerne les détails, vous aurez tout!

Nous avons donc quittés Bruxelles (Zaventem) vers 8h45 du matin, dans un petit avion d'Air France. Il y avait de la place pour maximum 39 personnes et je pense que nous n'étions qu'une quainzaine dans l'avion. Ni moi, ni madame, ne sommes grands fans de voyages en avion et il y avait tout de même un certain stress au décolage. Un petit avion, ça bouge savez-vous. Mais le vol s'est bien passé et nous avons attérris à peu près 55 minutes plus tard à Bordeaux. Après réception rapide des valises et prise en possession d'une voiture de location (également généreusement mis à disposition par Carlsbourg), une Citroën Berlingo, nous voilà partis vers le Périgord Noir, plus précisément vers Plazac, un petit village entre Rouffignac et Thonac, pas bien loin de Lascaux, environ à 177 km de l'aéroport de Bordeaux-Mérignac.

Grace à un GPS fraichement acheté (en fait reçu d'un ami pour l'anniversaire de madame) pour l'occasion, nous sommes arrivés à bon port à la chambre d'hôtes. Dans un cadre magnifique se dressait une belle maison tout en style périgourdin, avec des belles pièrres qui ont une âme. Dans le lieu dit Béchanou (si je me rappele bien celà signifie en patois: petit bois de bouleaux, mais je peux me tromper).

Nous y sommes accueillis sympatiquement par Dominique et Jean-François Charlet, des bons vivant du Nord de la France (Lille) qui se sont posés dans cette belle région afin d'y transformer des anciens bâtiments dans un gîte super-accueillant. Ils me font une petite visite rapide de la cuisine, dans laquelle Dominique s'affaire déjà pour le repas du soir. C'est de bon présage. Nous y recevons un bon verre de Bergerac. Après quelques échanges culinaires, on nous guide vers ce qui sera notre chambre pendant 3 nuits et 4 jours. Magnifique. Une belle chambre claire en blanc et bleu dans laquelle le moindre détail est assorti avec des belles poutres apparantes, une superbe salle de bain avec un très grand bain et un lit de rêve de 2m sur 2m. C'est certain, chez Béchanou, on sait accueuillir comme il se doit et ils le font en plus avec beaucoup de plaisir et de coeur.

Voici la vue de notre chambre l'après-midi (avec un bon appareil photo c'est encore plus beau, ...)

PERIGORD 001

Pour avoir une idée des chambres:

PERIGORD 020

PERIGORD 021

Et de la salle de bains:

PERIGORD 145

Pour ceux que celà intéresseraient :

BECHANOU

24580 PLAZAC

info@bechanou.com

06 07 18 19 99 ou 05 53 50 39 52

Week-end découverte truffe = janvier/février => 470 euros pour deux personnes pour 3 nuits, 3 soupers dont un périgourdin et un autour de la truffe, visite commentée d'une truffière et cavage, découverte du marché officiel de la truffe de St Alvère, petits déjeuners compris. C'est d'un rapport qualité-prix incroyable selon moi.

Dans ce week-end "découverte de la truffe", le vendredi et le samedi étaient libres de toute contrainte organisationelle. Il fallait juste être à l'heure pour l'apéro de 19h30. Après avoir pris nos quartiers dans notre chambre, nous sommes d'abord partis vers un village assez proche, Thonac, afin de manger un 'petit' bout, il était tout de même déjà 1h30. Et en France, contrairement à la Belgique, entre 14h et 17h, il est plus difficile de trouver un endroit qui sert encore quelque chose, surtout dans l'arrière pays Pérgigourdin. Sur Thonac, un seul Hôtel Restaurant et un menu 'ouvrier' à 12€. Pas d'indications, menu du jour. On verra bien ce que l'on reçoit.

On croyait, pour ce prix, avoir droit à quelque chose de simple, de pas très copieux, car il fallait se préserver pour le premier repas du soir préparé par la maitresse de maison. Nous nous sommes bien trompés. C'était simple certes, mais bien copieux. Et comme, lorsqu'il s'agit de nourriture, je n'ai pas vraiment de mesure, à condition que ce soit bon, vous devinez la suite. Celà allait être dur au soir de remanger un menu complèt.

Voici le menu du midi:

- Soupe Paysane : la bonne soupe de bouillon maison avec carottes, pommes de terre, navets et tranches de pain trempées dans la soupe. Bien ravigorante.

- Salade de Crudité : un plateau entier pour deux

- Jarret de veau en sauce avec des pâtes: idem, un plateau entier pour deux

- Fromages

- Tarte au citron

- Café

Le ventre bien rempli, nous nous sommes alors dirigés vers la ville de Sarlat. Une ville magnifique. Quasiment toutes les maisons sont en style ancien, vachement bien préservés. Des petites ruelles sympatiques aux fenêtres colorées. Presque pas de touristes, donc des belles photos. Mais, comme ce n'est pas vraiment la saison, beaucoup de commerces sont fermés. Et des commerces il y en a à Sarlat, beaucoup autour des produits du terroir (foie gras, truffe, huile de noix, chataignes, magret, ....). Nous visitons donc cette belle ville pendant quelques heures en terminant par une dégustation de bons fromages à une échoppe: comté, fromages périgourdins, brébis bleux, ... Très très bon, mais nous n'osons pas en prendre, car il n'y a pas d'affichage des prix, ça craint.

Quelques impressions de Sarlat:

PERIGORD 005

PERIGORD 012

PERIGORD 015

PERIGORD 011

PERIGORD 013

De retour au gîte, après un bon bain chaud, voilà déjà l'apéro. Nous faisons tout dabord connaissance avec les autres convives, qui eux, et c'est rassurant, ont payé leur weekend et viennent tous pour la 2e, voir la 3e fois dans ce gîte. Il y a des Belges de Court-St-Etienne, des Juraçiens et des Lorrains. Nous sommes 11 au total. Et immédiatemment, nous sentons que nous allons tous très bien nous entendre. Le maître des lieux ouvre le bal avec un bon cocktail Belini (pêche de vigne, champagne) et quelques tapas maison de bonne qualité. L'ambiance es vraiment bonne, et nous nous disons en nous mêmes que nous avons vraiment beaucoup de chance d'être là.

DSC00408

 IMG_0508

IMG_0514

Après à table pour un bon souper:

- Potage potiron-chataîgne: association classique, de saison et de terroir, mais très bien dosée. La chataîgne ne prenait pas le pas sur le potiron et l'ensemble était harmonieux.

- Foie gras cuit maison, chutney de figues : encore une association classique, mais le foie gras était délIcieux. Le chutney à mon goût un peu trop peu acide, mais c'était bon. Servi en plus avec de la boulange maison.

- Salade aux noix et à l'huile de noix, terroir oblige.

Ici madame et monsieur 'Béchanou' en action dans leur cuisine:

IMG_0513

IMG_0512

- Pommes, sauce carambar: une vraie découverte pour moi ici. La sauce, réalisé avec des carambars au chocolat, un délice. Je vais refaire.

Tout celà accompagné de vins blancs et rouges du pays.

Après avoir bien marché, mangé et rigolé toute la soirée, nous allons nous coucher (beaucoup plus tôt que d'hab pour moi) et tombons rapidement dans les bras de morphée. Un premier jour très réussi.

A bientôt pour la partie 2,

,

 

09:23 Écrit par Mark | Lien permanent | Commentaires (10)

Commentaires

Bravo pour le concours d'une part, et d'autre part, magnifiques photos qui donnent envie de se promener dans le pays de la truffe et des vieilles pierres.
Merci pour ce partage

Écrit par : Mamounette | 21/02/2009

Répondre à ce commentaire

Le Périgord est une magnifique région et je comprends que vous avez du y être bien... comme des coqs en pâte manifestement. J'attends la suite du roman, après le Tome1... nous aurons sans doute les 2, 3 et 4... je ne vais pas me lasser et je vais suivre tout ça attentivement.

Écrit par : mamina | 21/02/2009

Répondre à ce commentaire

Coucou Bonjour Mark,
Tu nous fais saliver...vivement la suite
A bientôt,
Roland

Écrit par : Roland | 21/02/2009

Répondre à ce commentaire

Ho la la, déjà une semaine... D'ailleurs tu te souviens, il y a une semaine, à Castelnaud ???
Trop trop bien comme disent les enfants... je veux y retourner !!!

Écrit par : Marie-France | 21/02/2009

Répondre à ce commentaire

quand on dit que la cuisine est un truc de cloîtré...t'as vu ça tout ce qu'elle nous donne à voir et à goûter. C'est super comme petit wend en amoureux ça. Vous avez dû bien en profiter. Moi aussi j'attends la suite. Bises vous deux

Écrit par : fabienne | 21/02/2009

Répondre à ce commentaire

Mamounette, Merci. Des plus belles photos (dommage que mon appareil n'était pas plus performant) suivront demain dans le tôme deux de mon roman Périgourdin.
Et bientôt il y aura de la truffe sur mon blog.

Écrit par : Mark | 21/02/2009

Répondre à ce commentaire

Mamina, Effectivement, demain matin j'écris le tôme 2. :) C'est marrant que tu parles de coq en pâte, car aujourd'hui au menu il y avait justement du coquelet. As-tu des dons divinatoires?

Écrit par : Mark | 21/02/2009

Répondre à ce commentaire

Roland, La suite est en tout cas encore plus savoureuse.

Écrit par : Mark | 21/02/2009

Répondre à ce commentaire

Marie-France, Trop bien oui et demain matin je relaterai la suite de mon voyage, avec un très sympatique samedi après-midi en votre compagnie.

Écrit par : Mark | 21/02/2009

Répondre à ce commentaire

Fabienne, La suite demain matin. La cuisine dans notre cas, nous les écaviens, est loin d'être un truc de cloitrés, n'est-ce-pas. Que d'ouverture, que de projets. Je t'ai délaissé un peu les derniers jours, ainsi que les autres amis blogeurs, mais je vais dès demain rattraper un peu mon retard de lecture chez tout le monde.

Écrit par : Mark | 21/02/2009

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.