06/10/2009

La fête de la tomate 2009 à Haverskerque PART 1

LA FETE DE LA TOMATE 2009 A HAVERSKERQUE PART 1

divers photo 136

Je profite d'une soirée un peu plus cool pour enfin poster mon petit compte rendu sur la fête de la tomate à Haverskerque. Soirée cool oui, après une journée des plus chiantes, c'est mérité. Alors ce soir nous avons sorti des restes de chicon gratin et de bouillon de légumes du surgélateur et hop soirée cool. Bon cool, il est tout de même déjà 9h45 et je peux enfin profiter un peu de la soirée cool. Car il a fallu faire des courses, cuisiner tout de même un minimum pour les enfants, aider le fils avec les calculs, téléphoner au parquetteur, répondre aux mails et coup de fils divers etc etc.... Pas facile d'avoir une soirée cool, non?

Mais nous voilà devant le clavier, on éssaye de se calmer (pourvu que les enfants s'endorment vite et que le boucan dans les escaliers et salle de bain s'arrête vite. Concentrons nous. Pas facile avec X-factor à la télé juste à côté, mais bon éssayons de se mettre dans une bulle, un beau petit vide.

Mais avant de vous faire un compte rendu de mon excursion familiale dans le chnord, dabor une petite pensée pour nos amis producteurs laitiers belges. Je suis de tout coeur avec eux et les voir déverser leur bon lait sur les champs, les voir en pleurs à la télé, voir cette détresse dans ce beau et méritant métier, me fait vraiment chialler de l'intérieur.

Jusqu'à l'année passée, impossible pour le consommateur de savoir si le lait qu'il achetait était produit en Belgique. Mais depuis quelques semaines, aussi bien le groupe Carrefour que le groupe Delhaize, vendent du lait Belge de nos Ardennes. Chez Delhaize, du lait entire sous la marque Delhaize et chez Carrefour, du lait demi-écrémé sous la marque 'La Bande des FéLAIT'. Alors, si vous n'avez pas la possbilité ou le temps (comme moi souvent) d'aller chercher votre lait à la ferme ou de l'acheter chez un fermier sur le marché, achetez au moins du lait belge en grande surface et aider nos agriculteurs producteurs laitiers à s'en sortir. Mais naturellement, préférez toujours l'achat de proximité chez le fermier, sans trop d'intermédiaires.

Alors, revenons-en à nos tomates. Le 12 et 13 septembre (que le temps passe vite quand on n'en a pas) avait donc lieu à Haverskerque, la Fête de la Tomate et des Légumes Anciens. Haverskerque est un tout petit village, situé entre Cassel, St Omer, Hazebrouck et Bailleul, dans les monts de Flandre, situé entre le Pas-de-Calais et la Belgique. Une région magnifique, très verte, très paysanne et accueillante. Nous y retournerons avec plaisir pour encore mieux en profiter l'année prochaine.

Nous avons profité de cette fête à la tomate pour partir en weekend avec les enfants dans la région. Notre petit pérpile à débuté à Lille, une ville que nous avions déjà visité une première fois il y a deux ans et après une deuxième visite, nous n'avons toujours pas fait le tour, on y retournera donc également. A Lille nous avons tout dabord été éblouis par la belle Grande Place. Comme il s'agissait aussi un peu d'un voyage de rencontre avec des bons produits (bizarre, c'est souvent le cas en ce qui me concerne), nous avons été accueillis immédiatemment par des petits suisses. En fait il s'agissait de petits Lillois déguisés en clowns dans le cadre d'un enterrement de vie de garçons. Ils proposaient aux passants pour 1 euro de les en-petitsuisser.

divers photo 065

Après cette belle rigolade sur la Grande Place de Lille et pendant que les enfants dévalisaient la Fnac locale, j'ai été boire un bon petit café avec madame et nous avons résistés à celà:

divers photo 080

 

divers photo 093

Après nous avons admiré la belle Grande Place de Lille et les rues aux alentours. Admirez à votre tour, celà vaut le détour.

divers photo 068

 

divers photo 070

divers photo 071

 

divers photo 072

 

divers photo 077

 

divers photo 082

 

divers photo 085

 

divers photo 087

 

divers photo 094

Nous ne sommes pas arrivés beaucoup plus loin que les rues du centre ville et nous avons perdu beaucoup de temps à chercher quelque chose de convenable à manger vers 15 heures. Trop l'habitude de trouver en Belgique toujours pleins de restaurants, brasseries, tavernes, snackbars ouverts de 10 h du matin à 23 h du soir, nous avions oublié qu'il n'en va pas de même en France. Entre le repas du midi et celui du soir, la majorité des commerces sont fermés et à part quelques sandwich, pas grand'chose à se mettre sous la dent.

Nous sommes également restés au centre car un cousin à moi s'y est établi avec sa copine et sa fille. Il y avait tellement longtemps qu'on ne s'était pas vu qu'on c'est donné rendez-vous au centre pour boire un verre ensemble et profiter des quelques rayons du soleil pour se prélasser sur une terrasse.

A Lille j'ai fait aussi une rencontre avec ce chien très photogénique.

divers photo 089

Après cette visite beaucoup trop courte à Lille et le moment bien sympa en compagnie de mon cousin, nous avons roulé direction Cassel ou nous avions décidé de passer la nuit du samedi au dimanche. En cherchant via internet un endroit sympa, loin de la ville et des routes, mais pas trop loin de Haverskerque et de Lille, un endroit aussi ou il était possible de profiter d'une chambre pour quatres personnes, je suis tombé sur un petit bijou que je vous conseilles donc vivement: la chambre d'hôte 'La Maison des Sources'. Il s'agit d'une maison entouré de champs, composé de cinq chambres d'hôtes et très calme. Une vue exceptionelle vous y attends. Elle dépend d'un hôtel magnifique, 'La Châtellerie de Schoebeque' (32 rue Foch, 59670 Cassel, 03 28 42 42 67, contact@schoebeque.com, www.schoebeque.com). Cassel se trouvant à 30 km de Lille et 25 km de Haverskerque, c'était idéal pour nous. Muriel et Hervé Diers ont ranimé avec des artisans renommés cette demeure magnifique du 18ième siècle. La chambre d'hôte se trouve à 5 minutes de cet hôtel.

divers photo 100

 

divers photo 098

La châtellerie de Schoebeque était dans un passé pas si lointain, le QG du Maréchal Foch. Le nom de la rue, ainsi qu'une statue sur le Mont Cassel en témoignent encore. Dans cet hôtel (pour les amateurs), il y a aussi possibilité de réserver des soins visage, balnéo, gommages, massages aromatiques, spa jet, piscine chauffée, massages aux pierres chaudes, ...). Cet hôtel compte une quainzaine de chambres dont 2 aménagées pour accuellir des personnes handicapées, 3 suites et 2 salles de reception.

Après avoir passé la soirée à Haverskerque pour assister à une conférence donnée par Tom Wagner (USA), le plus grand créateur de tomates au monde et père d'entr'autre la fameuse Green Zebra, nous sommes tombés de someil à Cassel. Nous n'avions même pas pris le temps de manger le soir (je dois avouer que nous avons chercher en vain une friterie ouverte après 10 heures, ce qui paraît être impossible à trouver dans cette région).

La chambre était très bien décorée et la literie était en ordre. Petit truc sympa, dans la chambre il y avait une bouilloire, du sucre et du café afin de se faire, dès le réveil (et j'adore celà), un bon café chaud, avant de rouler jusqu'à l'hôtel pour prendre un petit déjeuner des plus somptueux dans la veranda lumineuse, déco baroque, laissant entrevoir un panorama sur la Flandre tellement époustouflant que vos esprits seront conquis dés l'entrée dans les lieux. Un petit déjeuner de 'ouf', servi à table. Chaque élément arrivait avec un certain intervalle. Il y avait des couques, du pain, des confitures, de la salade de fruits frais, des salaisons, du fromage et surtout les meilleures crêpes jamais mangées de ma vie (avis unanime de la famille), des crêpes nappées d'un délicieux caramel. Et je ne dis pas celà parce-que j'avais très faim après un samedi assez sparsiatte (un sandwich chez Exki et pas de repas du soir, pfff).

Question prix, nous avons payé 101€ pour quatre avec petit déjeuner. Ce n'est pas du vol pour la qualité du service et la gentillesse de l'acceuil.

divers photo 103

Le dimanche matin, après ce bon petit déjeuner, nous avons visité la petite ville de Cassel. Ce n'est vraiment pas grand, mais bien sympatique. Il y a beaucoup de tavernes et restaurants avec des menus bien aléchants, mais nous nous sommes retenus.

Par contre, à Cassel, il y a aussi quelques épiceries fines et je n'ai pas manqué d'acheter quelques produits des Flandres. Il y avait tout dabord un bon fromage, le boulet de Cassel, un fromage fermier de la Ferme des Templiers à Oxelaere (au lait entier de vaches flamandes) avec un goût sublime. Il y avait aussi du genièvre de Houlle, de la fleur de Bière de Uberach (spiritueux), de la bière à la chicorée Page 24 de la brasserie St Germain, du saucisson aux noix pur porc et une conserve de jambe de cochon à la crème de Maroilles de Valenciennes (les foies gras de Saulzoir).

Et il y avait aussi un sympatique magasin de bibelots, produits du terroir et de jouets. Il fallait bien faire plaisir aux enfants également.

divers photo 135

 

divers photo 133

Après les boutiques, il fallait absolument que nous montions le fameux Mont Cassel pour admirer la vue sur tout le térritoire de la Flandre et voir son moulin et la statue du Général Foch. Voici un petit aperçu:

divers photo 115

 

divers photo 119

 

divers photo 121

 

divers photo 124

 

divers photo 128

 

divers photo 129

Ce qui m'a beaucoup marqué est la présence encore très forte de la langue flamande dans cette région de France. Depuis peu on y ré-apprends même le néerlandais à l'école.

divers photo 130

 

divers photo 113

 

divers photo 114

 

divers photo 116

Pour terminer ce petit voyage. Vous connaissez tous le Bruxellois le plus connu au monde, MANNEKEPIS (pour les français la traduction est petit bonhomme pipi). Eh bien, dans la flandre française il y a MANNEKEKAK (pour les français la traduction est petit bonhomme caca). Par hasard sur une affiche. Je ne sais pas lequel est antérieur à l'autre et lequel je dois trouvé le plus sympa? A vous de juger:

divers photo 117

A demain pour la suite du weekend.

Bonne Soirée,

 

00:26 Écrit par Mark | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

Rhaa la la, Lille, cela fait des années qu'on se dit qu'on devrait y aller, mais toujours pas fait :-(
Cassel, connais pas !
J'attends la suite sur Haverskerque... (ça va encore me donner plein de regrets ça, snifff...)

Écrit par : Marielle | 07/10/2009

Répondre à ce commentaire

Marielle, Ca vient, ça vient. Mais pas le temps en ce moment. Peut-être ce soir, peut-être pas.

Écrit par : MARK | 07/10/2009

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.