01/02/2010

Petit salé aux lentillons de champagne

PETIT SALE AUX LENTILLONS DE CHAMPAGNE

aza 010

Cela doit probablement être en raison de la météo du moment avec son grand froid, son vent du nord et une neige comme nous en avions plus vu en Belgique depuis quelques années, mais j'ai depuis quelques semaines une furieuse envie de 'petit salé aux lentilles'.

Je propose cette recette très classique aujourd'hui avec des lentillons de champagne.
Je ne connaissais pas cette variété de lentilles dont m'a parlé Anne quand nous étions à Soissons en novembre. Nous en avons tous les deux acheté sur place au marché du samedi matin, un superbe marché pour tout fin gastronome.

En ce moment je mets les papilles gustatives de ma petite femme à rude épreuve. Déjà la soupe aux pois cassés et les soupes en général, ce n'est pas du tout sa tasse de thé, même si la soupe aux pois avec des croûtons, ça passe encore. Mais aujourd'hui j'ai poussé le bouchon trop loin. Elle n'aime pas les préparations à base de lentilles et de haricots en général. J'ai déjà testé avec le cassoulet, les haricots de soissons, ... rien à faire. Aujourd'hui non plus, celà n'a pas marché, je pense que je vais abandonner. Après deux bouchées, j'ai vu sa mine tristounette et elle m'a demandé si elle pouvait, à la place, avoir un peu de soupe aux pois (il en restait). Même la soupe au pois bâttait le lentilles, c'est dire.

Moi, je me suis régalé, c'est que j'aime bien les lentilles et les haricots. Les lentillons sont un peu plus doux de goût que les lentilles vertes, mais très bons. L'ajout de betteraves, gingembre et vinaigre de xères donne un peu plus de 'peps' au plat.

Demain je vais tenter de compenser chez madame avec une bonne sole meunière et des frites, un plat qu'elle adore, avec un bon beurre noisette, mmmmh. Et moi aussi j'adore, donc ça va être la fiesta!

INGREDIENTS (4P)

aza 003

  • 500GR DE PLAT DE COTE DEMI SEL/PALETTE/JARRET/SPIERING
     
  • 250GR LARD DEMI-SEL
     
  • 3 OIGNONS MOYENS
     
  • 2 CLOUS DE GIROFLE
  • 3 BAIES GENIEVRE
     
  • 4 PETITES CAROTTES
  • 1 BLANC DE POIREAU
     
  • 3 GOUSSES D'AIL
      
  • 2 PETITS BOUQUETS GARNIS
     
  • 5 GRAINS DE POIVRE
     
  • 300 GR LENTILLONS DE CHAMPAGNE (PEUVENT ETRE REMPLACES PAR DES LENTILLES VERTES DU PUY)
     
  • GROS SEL DE GUERANDE
     
  • 40 GR SAINDOUX
     
  • POIVRE DU MOULIN
     
  • 10 GR BEURRE
     
  • 1 PINCEE DE SUCRE
     
  • 2 C.A.S. PERSIL PLAT CISELE
     
  • 1 C.A.S. VINAIGRE DE XERES (OU BALSAMIQUE)
     
  • 10 GR GINGEMBRE
     
  • 1 BETTERAVE ROUGE PRECUITE

Facultativement vous pouvez enrichir le plat avec des travers demi-sel, une oreille de porc, un pied de porc et/où une saucisse
de Morteau.

aza 008

 PREPARATION

Faire dessaler toute la viande à l'eau froide pendant 3 heures, en renouvelant cette eau toutes les heures.
La rincer et l'égoutter.

Peler les oignons et en piquer deux d'un clou de girofle, émincer le troisième.
Eplucher les carottes et les couper en deux dans le sens de la longueur.
Peler les gousses d'ail, en hacher une et la réserver.
Couper la betterave en petits cubes.

Remettre la viande dans un faitout, ajouter 1 oignon piqué d'un clou de girofle, 1 carotte, 1 bouquet garni, les baies de genièvre et les grains de poivre, couvrir largement d'eau froide.
Porter à ébullition et faire cuire 2 heures à petit bouillon en écumant régulièrement.

Laver et triér soigneusement les lenillons. Les égoutter.

Après 1h15 de cuisson, mettre les lentillons dans une grande casserole avec 4 fois leur hauteur en eau. Porter vivement à ébullition jusqu'à ce que la surface mousse et gonfle, puis écumer si nécessaire et baisser le feu.
Ajouter un oignon, une carotte, le blanc de poireau en mirepoix,  2 gousses d'ail et le second bouquet garni.
Couvrir et laisser cuire 30 minutes à léger frémissement.

Pendant ce temps, faites cuire les 2 carottes restantes, coupés en tronçons, dans une casserole avec du beurre et le sucre. Recouvrir d'eau juste à hauteur et laisser cuire jusqu'à complète évaporation.
Puis, tourner les carottes dans ce fond de cuisson pour légèrement les caraméliser.

Ajouter 1 c.à.c. de gros sel 10 minutes avant la fin de la cuisson des lentillons.

Sortir la viande du faitout. Réserver le bouillon. Faire revenir le lard, coupé en lardons, dans 20 gr de saindoux avec l'oignon émincé dans une cocotte pendant
10 minutes à feu doux en mélangeant souvent, puis retirer du feu et ajouter la gousse d'ail réservée et hachée.

Retirer le bouquet garni, l'oignon et la carotte des lentillons, et mettre les lentillons, à l'aide d'une écumoire, dans la cocotte. Garder le liquide.
Ajouter le reste du saindoux et poivrer.

Couper le reste de la viande en tranches et l'ajouter aux lentilles.
 
Arroser le tout de 20 cl de bouillon de cuisson de la viande et de 20 cl de jus de cuisson des lentilles et faire à nouveau cuire 20 minutes sur feu doux avant de servir.

A 10 minutes de la fin, ajouter les dés de betterave et les carottes confites et poursuivre la cuisson.

Sortir tous les éléments de la cocotte et placer sur un plat de service.
Faire réduire le jus de cuisson jusqu'à ce qu'il devienne légèrement sirupeux. Rectifier l'assaisonnement en sel et en poivre et additionner de vinaigre de xères et de gingembre râpé. Poursuivre la cuisson quelques secondes.
En napper le plat de service.

Parsemer de persil plat ciselé (ce que j'ai oublié pour la photo).

Servir bien chaud.

Bon Appétit!


ACCORD VIN:

Un rouge simple et léger: St Pourçain, Côtes d'Auvergne ou Cheverny, tous à 14°C.
Un côte du Rhône rouge et léger à 16°C.

20:24 Écrit par Mark | Lien permanent | Commentaires (13)

Commentaires

Ah ben, moi je me serais bien invitée pour manger la part de Sabine ! J'adore ça mais n'en fais jamais car Michel est comme ta p'tite femme : il ne sait avaler AUCUNE légumineuse ! C'est plus fort que lui.
Alors, quand je trouve (rarement) une "bonne" conserve, je me fais plaisir. Pareil pour le cassoulet.
Question : pourquoi de la betterave et du gingembre ???

Écrit par : Marielle | 01/02/2010

Répondre à ce commentaire

Marielle, Pourquoi le gingembre et la betterave. Premièrement, ce sont deux aliments qui se marient très bien avec les lentilles. Lentilles et gingembre font bon ménage dans les cuisines exotiques et betterave en lentille, tout comme betterave et chicon, se marient souvent dans les salades.
Deuxièmemement, la betterave pour la couleur et la variation dans les textures et le goût, tout comme la carotte.
Troisièmenent, le gingembre, pour donner un peu de peps à l'ensemble. Il n'y a que 10gr de gingembre pour 300 gr de lentilles et 750 gr de viande, il n'est pas du tout prépondérant, mais donne une pointe.
Maintenant, tout celà est facultatif, en cuisine chaqu'un peut adapter à sa guise.
Cette fois j'ai utilisé la spiering et le lard, parfois j'y mets du jarret. On peut varier.

Écrit par : Mark | 02/02/2010

Répondre à ce commentaire

joli voilà un plat qui devrait me plaire...bonne journée!

Écrit par : lory | 02/02/2010

Répondre à ce commentaire

Lory Merci pour le mot sympa.

Écrit par : Mark | 02/02/2010

Répondre à ce commentaire

Salut,

J'aime bien ton idée de remplacer les carottes par de la betterave par contre pas de gingembre pour moi. Je ne parviens pas à imaginer qu'il apporte quelque chose d'intéressant. Mais je peux bien entendu me tromper... J'aime en tout cas tes essais osés!

Écrit par : La fille | 02/02/2010

Répondre à ce commentaire

La fille, J'aime bien, effectivement, tenter pas mal de choses et adapter à ma guise les plats traditionels, en gardant tout de même la base classique.
En ce qui concerne le gingembre, comme tu as pu le voir, je l'utilise plutôt comme condiment pour assaisonner le jus réduit, comme je peux utiliser du vinaigre, du poivre, du citron, ...
Ici le but était de booster un peu le jus avec le petit piquant typique du gingembre, mais sans que le gingembre soit trop présent tout de même.
Le gingembre et les lentilles s'adorent. En témoigne la cuisine indienne avec les chutneys, soupes aux lentilles, confits, .... et la cuisine créole qui marie souvent les lentilles avec le gingembre en association de poissons gras. On retrouve l'association gingembre-lentille également dans le sud de la France, mais alors en salade, parfois avec du poisson, parfois avec du canard et des oranges par exemple.
Mais je comprends que sur papier, celà fasse bizarre.
J'utilise assez souvent le gingembre ainsi et je l'ai déjà testé avec des chicons également.

Écrit par : Mark | 02/02/2010

Répondre à ce commentaire

betterave et gingembre... je veux bien moi! dis... les betteraves, dans ton rêve, étaient aussi sur les arbres???? ;-) Non Matrk c'est pô grâve, d'ailleurs y a pas de remède pour ce genre de folie: heureusement je trouve! BIzzzzz à vous tous

Écrit par : fabienne | 03/02/2010

Répondre à ce commentaire

Fabienne, Non les betteraves je ne les ai pas vu dans les arbres. Par contre, tu me croiras pas, mais la nuit passée je l'ai passé chez un légumiste en partie en train d'engueuler les autres clients parce qu'ils ne voulaient pas me dire qui était le dernier dans la fille et à m'extasier devant des herbes et plantes inconnues sur terre comme la ficoïde glaciale mauve et des plantes improbables du Tibet. C'était encore une fois bizarre, mais très chouette.

Eh oui, Lentilles-Betterave-Gingembre, ma petite folie de la semaine. :)

Demain il y en aura une autre avec Poulet-Verveine et Chou-Rouge-Airelles. Je m'amuse bien dans ma nouvelle cuccina.

Écrit par : Mark | 03/02/2010

Répondre à ce commentaire

Tiens, je connais les lentilles bien sûr, mais je ne connaissais pas les lentillons. On en apprend toujours avec Anne et José. Et je découvre chez toi cette association avec betterave et gingembre, surprenant mais moi je goûte toujours à tout, je suis très curieuse. Dis-donc, si j'ai bien compris les goûts de Sabine, il ne faut surtout pas que je ramène de mogette prochainement ??

Écrit par : Marie-France | 04/02/2010

Répondre à ce commentaire

Marie-France, Je ne connaissais pas les lentillons avant.
En ce qui concerne le mojettes, moi j'adore. Je continue de temps en temps à forcer Sabine à manger des légumineuses. Je n'abandonne pas, comme pour les choux de bruxelles et le chouxfleur. :)

Écrit par : Mark | 04/02/2010

Répondre à ce commentaire

Tu me donnes envie d'essayer! Il est vrai qu'après tout dans la cuisine créole on trouve ce genre de mélanges. A tenter pour voir... Par contre les lentillons je connais bien, on en avait ramenés de Champagne, lors d'un séjour à Reims. Un goût très fin je trouve.

Écrit par : La fille | 05/02/2010

Répondre à ce commentaire

L'article c'est samedi dans La Libre Ah oui, juste pour te de dire que l'article paraît samedi dans La Libre. Nous n'avons pas pu donner le détails de tous les blogs (le tien y est) mais on s'est rattrapé sur le blog. Ce sera aussi en ligne demain.

Écrit par : La fille | 05/02/2010

Répondre à ce commentaire

La fille, Oui, le lentillon, je l'ai trouvé plus doux et moins prononcé que la lentille verte. C'est très bon, et ce cuit plus rapidement aussi.
Merci pour l'article, je vais éssayer de ne pas oublier d'acheter le journal ce midi.

Écrit par : Mark | 06/02/2010

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.