13/04/2010

Tempura de cuisses de grenouilles au pesto d'ail des ours, polenta crémeuse et cèpes.

TEMPURA DE CUISSES DE GRENOUILLES AU PESTO D'AIL DES OURS, POLENTA CREMEUSE ET CEPES

CUISSES GRENOUILLE 010

Comme j'ai été coupé un peu trop d'ail des ours, il m'en reste encore pas mal et il faut donc que je l'utilise. Anne (celle des fameux Jardins de Pomone) m'a donné une bonne idée, en faire du pesto.

Mon cerveau c'est mis en ébulition immédiatement et j'ai eu envie d'associer le pesto d'ail des ours avec des cuisses de grenouille. Il y avait déjà si longtemps que je n'en avais plus mangé, et cuisiné s'est encore plus loin dans le temps. Je me suis souvenu de quelques recettes de grands chefs qui confectionnaient des manchons avec les cuisses et les travaillaient soit en tempura (Jean Sulpice de L'Oxalys à Val Thorens en Savoie) ou en pâte à beignet (Jean-Luc Brenel de la Table des Gourmets à Riquewihr en Alsace). J'ai gardé l'idée de la tempura.

J'avais aussi envie de cèpes. Ce n'est plus la saison chez nous, mais chez Rob j'en ai encore trouvé qui viennent d'ailleurs (Afrique du Sud). Une grande entorce à mon esprit Slow Food, mais sur ce coup j'ai été égoïste, car je n'en ai pas mangé beaucoup en saison pour diverse raisons. Quelques cèpes, juste poêlés au beurre, rien de plus. Chèrs amis slowfoodiens, ne me mettez pas au pilori pour cette toute petite faute. :)

Pour donner un peu plus de corps à cette recette, j'ai réalisé une polenta crémeuse. Je me suis inspiré de diverses recettes sur le net, notamment celles de 'Cocooking.fr', de 'Mamina.fr' et 'popotedevero.fr'. J'en ai fait mon petit mélange perso. J'ai notamment utilisé la technique du jus de champignons, utilisé par Peter Goossens de Hof Van Cleve, dans son risotto aux champignons.

Cette semaine je me suis lancé quelques défis. Le premier était la pâte à tempura. Le deuxième le manchonage des cuisses de grenouille. Deux choses que je n'avais pas encore réalisé à ce jour. Et, ouf, ça a bien marché. Demain un autre défi m'attends: réaliser mes premiers gnocchi, et pas n'importe lesquels, des gnocchi avec de la poudre de morilles. Un test donc en même temps. On verra bien ce que celà donne. A demain donc pour cette recette.

La recette d'aujourd'hui nous a bien plu, mais après coup, je verrais mieux cette recette la prochaine fois en entrée avec une présentation différente et un peu moins de tout. Comme on est dans des saveurs très corsées, à la fin le plat est un peu costaud. Donc, prochaine fois, une ou deux cuillères de polenta crémeuse, trois lamelles de cèpes, 3 cuisses de grenouille et un peu de pesto d'ail des ours, pour une entrée.

Voici la recette, pas trop difficile à réaliser. Bon, pas trop difficile si on veut. Mais beaucoup d'éléments se préparent à l'avance et au final le dressage n'est pas du tout stressant.

CUISSES GRENOUILLE 001

INGREDIENTS (2P)

Pour la polenta crémeuse

  • 125 GR POLENTA FINE
  • 100 GR MASCARPONE
  • 25 CL LAIT BATTU
  • 40 CL JUS DE CHAMPIGNONS (avec 500gr de champignons)
  • 25 GR BEURRE
  • 35 GR PARMESAN
  • SEL, POIVRE

Pour les cèpes

  • 2 CEPES DE BONNE TAILLE OU 4 PLUS PETITS
  • 2 C.A.S. BEURRE
  • SEL, POIVRE

Pour le pesto

  • 50 GR DE FEUILLES D'AIL DES OURS
  • 15 GR PIGNONS DE PIN
  • 3 CL D'HUILE DE COLZA
  • 3 CL D'HUILE D'OLIVE
  • 5 GR SEL
  • 10 GR PARMESAN

Pour les cuisses de grenouille

  • 6 CUISSES DE GRENOUILLE
  • 1 ECHALOTE
  • 1 GOUSSE D'AIL
  • 5 GRAINS DE POIVRE
  • 1 NOISETTE DE BEURRE
  • 20 CL VIN BLANC
  • HUILE DE FRITURE NEUVE
  • SEL, POIVRE
  • PATE A TEMPURA

Pour la pâte à tempura

  • 160 GR FARINE
  • 60 GR FECULE DE POMME DE TERRE
  • 1 OEUF
  • 2 PINCEES DE SEL
  • 15 CL D'EAU PETILLANTE GLACEE

CUISSES GRENOUILLE 011

PREPARATION

Pour la polenta crémeuse

1. Réaliser un jus de champignons (à faire la veille ou le matin)

Si vous n'avez pas envie ni de temps, vous pouvez utiliser un bouillon de légumes ou à défaut, un bouillon de volaille.

Couper 500gr de champignons de Paris grossièrement, après les avoir lavés et nettoyés. Mouiller avec 1 L d'eau, laisser cuire 3 heures et passer ce jus. Poursuivre la cuisson si vous trouvez que le jus est encore trop liquide. Vous devez obtenir au moins 400 ml de jus.

2. Réaliser la polenta crémeuse

Vous faites bouillir le lait battu et le jus de champignons. Vous y ajoutez la polenta en pluie. Vous baissez le feu au minimum et vous remuez sans cesse pendant +- 3 minutes. Ajouter les chutes de muscles des grenouilles (voir plus bas).

Ajouter alors le beurre, coupé en morceaux, le mascarpone, puis le parmesan. Bien mélanger le tout afin d'obtenir une masse bien homogène. Rectifier l'assaisonnement en poivre et en sel. Réserver à couvert.

Pour les cèpes

Nettoyer les cèpes. Les couper en tranches pas trop fines. Les faire dorer dans le beurre chaud. Saler et poivrer.

Avant de servir, réchauffer la polenta pendant quelques secondes.

Pour le pesto (a faire la veille ou le matin)

Bien laver et éssorer les feuilles d'ail des ours. Les couper en petits morceaux et mixer au blender avec les pignons et le sel. Ajouter l'huile de colza et poursuivre le mixage. Puis ajouter le parmesan et l'huile d'olive et terminer le mixage. Il faut au final un pesto pas trop épais et bien homogène.

Pour les cuisses de grenouilles

1. Réaliser la pâte à tempura

Mélange l'oeuf et l'eau glacée et bien mixer.

Verser l'ensemble dans un robot et mixer avec les farines et le sel jusqu'à l'obtention d'une pâte bien lisse.

2. Réaliser les cuisses de grenouilles

A l'aide de ciseaux, sectionner chaque double cuisse de grenouille en deux, au niveau du cartilage central, de manière à obtenir douze morceaux. Supprimer la carcasse (partie haute de la cuisse de grenouille). Manchonner les cuisses de grenouille en jambonette en laissant un os seulement: vous découpez les muscles du bas des pattes et vous réservez les deux petits muscles. Vous grattez bien l'os avec un couteau pour enlever les restants de tendons et de muscle. Vous gardez ainsi un os attaché au deuxième os, contenant les gros muscles des cuisses.

Dans une poêle, faire revenir l'échalote et l'ail finement hachés dans le beurre, à feu doux, pendant 1 min. Saler et poivrer. Ajouter le vin blanc, les grains de poivre et les cuisses de grenouille ainsi que les chutes de muscles.

Laisser cuire à feu moyen, pendant 5 minutes, puis égoutter les cuisses de grenouille sur du papier absorbant. Réserver.

Tremper les cuisses refroidies dans la pâte à tempura, de manière à les recouvrir entièrement, puis les faire frire dans une friteuse à 140°C pendant 1 minute maximum, laisser refroidir et frire une deuxième fois à 170°C dans la même huile.

Egoutter soigneusement les tempuras de grenouille sur du papier absorbant, les saler.

CUISSES GRENOUILLE 015

DRESSAGE

Au centre de l'assiette, dresser avec un emporte pièce, la polenta crémeuse chaude. En enlevant le cercle, la polenta va s'étaler en un beau cercle? Sur cette polenta, dresser les tranches de cèpes tièdes. Autour, placer 6 jambonettes de grenouille, dessus des petits tas de pesto d'ail des ours.

Bon Appétit!

21:40 Écrit par Mark | Lien permanent | Commentaires (6)

Commentaires

Un bien belle recette, l'ai des ours c'est slow food donc pas de pilori cette fois ;-)
Un jeu de patience les manchons de grenouille n'est-ce pas mais tellement plus agréable à déguster. J'en avais préparé en amuse bouche pour Noël (http://www.savoureusesaveur.be/article-de-2009-a-2010-en-trois-bouchees-42094617.html) et je les avais travaillés au scalpel... souvenirs de cours de bio quand j'étais cheune! Cela m'a permis de conserver les petis muscles que j'ai emballés dans le gros en le "retroussant"...j'adore les cuisses de grenouilles et je voulais rien perdre. C'est sans pour cela qu'elles étaient si dodues!

Bizzzzz à vous 4

Écrit par : fabienne | 14/04/2010

Répondre à ce commentaire

Très belle recette, mais où trouves-tu des cèpes frais à cette saison?
Pour ma part, je fais comme Fabienne avec les grenouilles!

Écrit par : mamina | 14/04/2010

Répondre à ce commentaire

Fabienne, Je n'avais aucune base en 'manchonnage' de cuisses. J'ai donc fait simple. J'ai enlevé les deux plus petits muscles du bas de jambette, que j'ai mélangé à la polenta pour pas les perdre. J'ai gardé les muscles de la cuisse avec l'os, car je ne savais vraiment pas comment bien 'manchonner' et après encore avoir quelque chose de bien fixé pour tremper dans la tempura. Faudra que tu me montres. Quand on se voit la prochaine fois, j'apporterai une cuisse? :) Bises

Écrit par : Mark | 14/04/2010

Répondre à ce commentaire

Mamina, Il me faudra un explication 'in vivo' du manchonnage, technique que je ne connais pas bien. J'ai fait comme j'ai pu.
Les cèpes, j'étais étonné aussi et ce n'est pas très bon d'en acheter maintenant, mais je n'ai pas résisté. Ils étaient vendus dans une grande épicerie fine de la capitale, ROB. Ils viennent d'Afrique du Sud car il y avait marqué RSA sur la caisse dans laquelle ils étaient exposés. C'était en tout cas bien bon. Ce soir, un autre champignon à l'honneur, la morille.

Écrit par : Mark | 14/04/2010

Répondre à ce commentaire

Très joli plat ... un péché mignon ces cuisses de grenouilles.Dommage cependant d'aller chercher des Cèpes à l'autre bout du monde, alors que nous avons des champignons de saison intéressants ... Sinon, je découvre ce blog via le commentaire laissé chez Tiuscha: de belles recettes, bonne continuation !

Écrit par : BenCo | 21/04/2010

Répondre à ce commentaire

Benco Tu as tout à fait raison pour les cèpes. Je suis un adepte de slowfood et je ne m'adonne par exemple jamais à des fraises espagnoles ou des asperges du peru, des petits pois du kenia, ... mais la chair est faible et je me suis laissé envouté par les cèpes, car je n'en avais pas mangé en saison pour diverses raisons. Mais rassures-toi, maintenant c'est morilles, asperges, chouxfleurs, petits pois, haricots, rhubarbe, artichauts ...
A bientôt et merci d'être passé chez moi.

Écrit par : Mark | 21/04/2010

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.