15/05/2010

Dansons encore

 DANSONS ENCORE

Je vous avais prévenu. Je publierai, à côté des recettes et informations sur les bons produits, aussi de temps en temps des textes ou des phrases, des idées, pour lesquelles j'ai un coup de coeur.

Mon coup de coeur du jour va vers un texte que chante Calogero dans son album 'Pomme C' et qui me parle particulièrement. J'avance dans l'âge (même si, avec mes 44 ans, je suis encore un jeune homme) et je suis confronté de ce fait autour de moi de plus en plus souvent avec la maladie et même la mort. Il n'est pas rare les derniers temps que j'aprenne que tel personne est décédée à cause d'une rupture d'anévrisme ou d'une crise cardiaque. Le cancer fait également des ravages autour de moi et se montre plus présent qu'avant dans mon entourage immédiat.

Quand on dépasse la 40aine, la mort se fait sentir plus proche et frappe sans prévenir. Les derniers événements à Haïti nous montrent aussi la fragilité de l'être humain face à la nature, face aux éléments, face à la chance ou à la malchance.

Etant foncièrement agnostique avec une tendance plus prononcée vers l'athéisme que vers la croyance en un dieux, le questionnement par rapport à ma propre mort monte à la surface de plus en plus souvent.

De plus en plus (j'ai toujours été adepte de cette philosophie), je cueille le jour, je me contente des bons moments, je n'éssaye pas de mettre la bar trop haute aux envies. Un bonne bouteille, un bon petit plat, le sourire des enfants et de l'épouse, des amis, il ne faut rien de plus pour être heureux. Il faut profiter de la vie, ne pas s'endormir dans un train train quotidien, voir du monde, sortir, s'ouvrir vers les autres. Mais chercher le bonheur dans les choses simples. Il n'est vraiment pas nécessaire de faire un tour du monde ou d'acheter la voiture la plus chère p.e. pour être heureux. Le bonheur simple, c'est bon aussi. Et si en plus il y a du partage, c'est encore mieux.

Comme dans la chanson de Calogero, essayons de danser encore, d'avoir envie et d'envoyer valser la mort!

Une ride dans la glace,
Je me fais vieux.
Dans le lit j'ai de la place pour deux.
Avant que la vie ne passe,
Je veux garder l'envie.

Une ride à la surface,
Somme nous heureux ?
La lumière s'éteint peu à peu.
Avant d'être dans le noir,
Je veux garder l'espoir.

Et danser encore.
Avancer toute voile dehors.
Et danser encore.
Envoyer valser la mort,
Dans le décor.

Dernier avis de tempête,
Dernier refrain.
Vivre sans penser au lendemain.
Danser que tourne la terre,
Descente et l'air de rien.

Une dernière cigarette,
Un verre de vin,
Ramasser les miettes du festin.
Faire avant que tout s'arrête,
La fête jusqu'à la fin.

Danser encore.
Avancer toute voile dehors.
Et danser encore.
Envoyer valser la mort,
Dans le décor.

Profitez-en bien ce weekend, dansez un maximum!

12:55 Écrit par Mark | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

je ne connaissais pas cette chanson, mais elle correspond bien aussi à mon état d'esprit.
A mon âge, beaucoup de gens ont déjà disparu autour de nous... ça a commencé vers la quarantaine en effet.
Dans les blogs, il y a eu Carpe diem l'an passé et la petite Diane aussi qui savait si bien profiter alors qu'elle se savait sur le fil...
Savoir prendre effectivement chaque petite joie me paraît essentiel...

Écrit par : mamina | 15/05/2010

Répondre à ce commentaire

Mamina, Cette chanson vaut vraiment la peine d'être écouté, tant pour les paroles que pour la musique. Je suis un inconditionnel de Calogero, surtout après avoir vu son concert cette année. J'ai pu voir sur ton blog les dernières semaines qu'effectivement, tu croquais la vie à pleine dents et que tu avais beaucoup de projets en cours. C'est ce qu'il faut faire effectivement. La seule parade que nous avons face à la mort est de profiter un maximum de ce que la vie nous offre. J'y suis confronté de plus en plus régulièrement et celà me rappele à l'ordre. Il faut bouger, vivre ses passions, ses envies, ne pas penser trop à demain, ni à hier, mais comme le disait très bien Carpe Diem, en prenant ce pseudo, profiter des petits moments jouissifs du moment.

Écrit par : Mark | 16/05/2010

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.