08/08/2011

Duo de bavarois aux Gariguettes et Mara des Bois sur génoise à la pistache

DUO DE BAVAROIS AUX GARIGUETTES ET MARA DES BOIS  SUR GENOISE A LA PISTACHE

 

oeufs,sucre,farine,pâte de pistaches,pistaches d'iran,pistaches,poudre d'amandes,maïzena,crème,gélatine,fraises,gariguettes,maras des bois,citron

 

Déjà un certain temps que j'avais envie de réaliser un bavarois aux fraises. Surtout qu'avec des bonnes fraises 'Gariguettes' et 'Mara des Bois', pleins de parfum, celà devait être top.

Dans le même temps, je voulais réaliser un bavarois assez technique en superposant les deux types de bavarois en couches, l'une à base de crème anglaise collée, la deuxième uniquement à base des fraises et de crème liquide. Le tout surmonté par un nappage au coulis de fraises et liqueur de fraises des bois. Comme soccle, j'ai eu envie d'associer à la fraise, la pistache, dans une génoise. Les deux se marient vraiment bien et visuellement c'est joli. J'ai ensuite punché la génoise, un peu sèche, mais bien aérée quand-même, avec de l'Eau de Villée.

La supperposition des deux types de bavarois n'apporte pas quelque chose d'exceptionnel, mais celà m'aura permis de tester les deux types de bavarois.

Pour quelqu'un qui ne se frottait pas il y a quelques mois, à la pâtisserie, le challenge était grand.

La génoise fût le plus compliqué à réussir. Je m'y suis pris à deux fois. Pour la première génoise, le ruban n'était pas assez ferme et comme j'avais utilisé un moule à manque de 26 cm, la génoise était trop plate et sèche. La deuxième version, dans un moule à manque de 20 cm, était meilleure. Bien aérée, avec des bulles même d'un demi-centimètre à certains endroits. Mais je pense pouvoir faire mieux encore, mon ruban aurait du être encore plus solide. La technique de montage à ruban à partir d'oeufs entiers et de sucre sur bain-marie est assez compliquée et longue je trouves. La prochaine fois je vais tester la version à froid avec montage avec les blancs en neige.

Je me suis fait aider par pas mal de blogs, de sites, de livres et c'est surtout sur le très bon blog de 'Le Sot l'y laisse' que j'ai trouvé des bonnes bases très détaillées aussi bien au sujet de la génoise que du bavarois, ainsi qu'une bonne base de génoise à la pistache sur www.boulangerie.org. Heureusement que dans la jungle de blogs et de sites aux recettes de pâtisserie plus que bancales, il y ait tout de même des gens qui vont jusque dans le détail et ne restent pas à la surface de la cuisine. Merci à eux.

Pour le bavarois à la crème anglaise collée, j'ai fais confiance à Gordon Ramsey (Desserts Grandioses, 2001) et à Christophe du blog 'Le sot l'y laisse'.

 

oeufs,sucre,farine,pâte de pistaches,pistaches d'iran,pistaches,poudre d'amandes,maïzena,crème,gélatine,fraises,gariguettes,maras des bois,citron

 

INGREDIENTS

Pour la génoise à la pistache

  • 3 A 4 OEUFS/167 GR
  • 125 GR SUCRE SEMOULE
  • 100 GR FARINE TYPE 55
  • 25 GR MAIZENA
  • UN PEU DE BEURRE FONDU ET DE FARINE POUR ENDUIRE LE MOULE
  • 25 GR PATE DE PISTACHE
  • 30 GR PISTACHES HACHEES
  • 15 GR POUDRE D'AMANDES
  • SIROP DE SUCRE (65GR SUCRE + 50 ML D'EAU + 3 C.A.S. D'EAU DE VILLEE)

Pour la couche de bavarois à la crème anglaise collée

  • 10 CL LAIT ENTIER
  • 10 CL CREME LIQUIDE 35% MG MINIMUM
  • 50 GR SUCRE SEMOULE
  • 3-4 JAUNES D'OEUFS
  • 2 FEUILLES DE GELATINE

 

  • 15 CL CREME LIQUIDE 35% MG MINIMUM POUR LA CHANTILLY
  • 10 GR SUCRE GLACE POUR LA CHANTILLY

 

  • 35 CL PUREE/PULPE DE FRAISES 'MARA DES BOIS'
  • 2 FEUILLES DE GELATINE
  • UN PEU DE JUS DE CITRON (MOINS QU'UN DEMI)

Pour la couche de bavarois 100% fruits, pulpe collée

  • 250 GR PUREE/PULPE DE FRAISES 'GARIGUETTES'
  • LE JUS D'U QUART DE CITRON
  • 75 ML SIROP (50 GR SUCRE & 25 GR D'EAU MINERALE)
  • 5 A 6 GR GELATINE (5-6 FEUILLES)
  • 20 CL CREME LIQUIDE FOUETTABLE (40% MG)

Pour le miroir aux fraises

  • 125 GR FRAISES 'GARIGUETTES'
  • 75 GR SIROP DE SUCRE (BASE = 2/3 SUCRE 1/3 EAU ADDITIONNE DE 3 CL DE LIQUEUR DE FRAISES DES BOIS)
  • 2 FEUILLES DE GELATINE

 

oeufs,sucre,farine,pâte de pistaches,pistaches d'iran,pistaches,poudre d'amandes,maïzena,crème,gélatine,fraises,gariguettes,maras des bois,citron

 

PREPARATION

Pour la génoise à la pistache (à préparer la veille de la préparation du bavarois, car la génoise va rassir un peu, ce qui facilitera la découpe)

Chemiser le moule à manque: à l'aide d'un pinceau, enduire un moule à manque de beurre. Placer le moule à manque quelques minutes au frigo afin que le beurre se fige légèrement.

Puis ajouter un peu de farine dans le moule à manque et tourner le moule dans tous les sens afin de répartir la farine sur la totalité de la surface du moule. Retourner le moule et tapotter légèrement dessus afin d'élminer l'excédent de farine.

Tamiser la farine et la maïzena.

Préparer un bain marie et faire monter la température de l'eau à 80°C (des petites bulles vont apparaître sur le fond du récipient). Prévoir une casserole assez large pour pouvoir contenir un grand cul de poule (saladier arrondi en inox à fond arrondi), sans que le fond du cul de poule ne touche l'eau chaude.

Préchauffer le four à 180°C.

Casser les oeufs dans le cul de poule. Ajouter le sucre et mélanger immédiatemment et énergiquement avec un fouet afin que le mélange blanchisse et devienne bien lisse.

Placer le cul de poule au bain marie et fouetter jusque quand le mélange double de volume et surtout que la température du mélange soit comprise entre 40° et 50°C (pas plus, car il y aurait coagulation des oeufs).

Hors du bain marie, continuer à fouetter l'appareil doucement en incorporant de l'air jusqu'à complèt refroidissement et l'apparition d'un ruban (quand en prenant la pâte avec le fouet elle retombe en formant un ruban qui reste quelques instants à la surface de l'appareil).

Ajouter la poudre d'amandes, la maïzena et la farine en pluie, mélanger progressivement et délicatement avec un fouet pour éviter de faire retomber l'appareil. Faites celà en tournant le récipient et en soulevant la masse de bas en haut. Il ne faut pas trainer car chaque passage du fouet dans le mélange, casse un peu plus la mousse et il faut éviter qu'il n'y ait plus de bulles et que la génoise ne monte pas correctement.

Homogénéiser le mélange avec une maryse et corner les paroies du cul de poule.

Mélangez la pâte de pistaches à l'appareil. Puis, ajouter les pistaches hachées dans le mélange et homogénéiser le tout.

Verser la pâte à génoise au centre du moule à manque en la laissant se répartir par d'elle même. Lisser la surface. Ne replir que de 3/4 le moule pour laisser de la place au développement.

Cuire la génoise au four préchauffé pendant 25 minutes à 180°C.

S'assurer que la génoise est cuite comme il faut: planter une lame de couteau, en la sortant elle doit être sèche avec très peu de traces d'humidité. La couleur doit être brun clair et il doit y avoir un léger espace entre les bords du moule et la génoise.

Démouler et laisser refroidir la génoise en la retournant sur une grille. Pendant le refroidissement la génoise va siffler et dégager de l'humidité, c'est normal.

Une fois bien refroidie, filmer la génoise jusqu'à son utilisation.

Couper la génoise en deux ou trois abaisses selon l'utilisation. Ici je n'avais besoin que d'une couche fine, j'ai donc coupé en trois abaisses, puis avec un cercle en inox, j'ai prélevé des ronds de génoise.

Puncher la génoise en la mouillant bien (mais il ne faut pas qu'elle baigne) avec un pinceau du mélange eau-sucre-Eau de Villée).

 

oeufs,sucre,farine,pâte de pistaches,pistaches d'iran,pistaches,poudre d'amandes,maïzena,crème,gélatine,fraises,gariguettes,maras des bois,citron

 

Pour la couche de bavarois à la crème anglaise collée

Réaliser la base, c'est à dire la crème anglaise collée:

Mettre le lait et la crème dans une casserole à fond épais avec 1 c.à.s. de sucre. Chauffer jusqu'à ébullition.

Pendant ce temps, battre les jaunes d'oeufs avec le reste du sucre dans un grand bol, jusqu'à obtention d'un mélange pâle et épais (blanchir le mélange).

Quand le lait commence à monter, en verser un tiers, en plusieures fois, sur le mélange oeufs-sucre, en fouettant constamment. Verser le mélange dans la casserole.

Faire tremper les feuilles de gélatine cassés en deux, dans une jatte d'eau très froide (éventuellement additionée de quelques glaçons), ceci pendant 5 minutes.

Pendant ce temps, laisser cuire la crème anglaise à feu très, très doux environ 5 minutes, en tournant avec une spatule jusqu'à ce que le mélange ait légèrement épaissi. Passer un doigt sur le dos de la cuillère: elle doit y laisser une empreinte.

Retirer les feuilles de gélatine de l'eau et les essorer en les pressant délicatement entre les mains afin d'en extraire l'excédent d'humidité.

Les ajouter à la crème anglaise chaude, et fouetter jusqu'à ce qu'elles soient dissoutes.

Passer la crème anglaise dans une jatte à travers un chinois étamine.

Laisser refroidir le plus rapidement possible, en remuant une ou deux fois. Pour ne pas prendre de risques, vous pouvez effectuer celà sur un lit de glace.

 

oeufs,sucre,farine,pâte de pistaches,pistaches d'iran,pistaches,poudre d'amandes,maïzena,crème,gélatine,fraises,gariguettes,maras des bois,citron

 

Finition du premier appareil bavarois

Placer le récipient dans lequel vous allez fouetter la crème liquide pendant 10 minutes dans le congélateur. On peut aussi monter la crème sur glace.

Mixer les fraises en purée très lisse et soyeuse. Faire tremper les feuilles de gélatine dans un bol d'eau très froide, additionné de quelques glaçons.

Dans une casserole, faire chauffer la moitié de la purée de fraises, ajouter le jus du demi citron et la gélatine très bien essorée. Laisser tiédir et ajouter la deuxième moitié de la purée de fraises. Laisser refroidir, mais sans laisser prendre.

Incorporer la purée de fraises au bavarois de base froid. Mettre au frigo, jusqu'à ce qu'il commence à prendre sur les bords. Il ne faut surtout pas que le bavarois ait pris complètement avant d'y incorporer la crème fouétée. La texture doit être encore liquide mais épaisse. Si le bavarois est trop pris avant l'ajout de la crème fouettée, il y aura des grumeaux de crème.

Fouetter la crème bien froide en mousse molle, pas trop sérée. Ajouter le sucre glace et mélanger délicatement avec les branches du fouet.

Puis incorporer cette crème au bavarois avec une grande cuillère. Il faut y aller en étapes: ajouter dabord une petite quantité de crème fouettée et mélanger rapidement (afin d'éviter une trop rapide gélification de la crème anglaise) sans trop de précautions afin de détendre la crème anglaise collée et faciliter le mélange avec le reste de la crème fouettée. Puis ajouter, avec précaution, en deux ou trois fois le restant de la crème fouettée. Finir le mélange avec une maryse et corner les parois du récipient.

Prendre des cercles en inox assez hauts, les chemiser à l'intérieur de rhodoïd, en laissant dépaser le rhodoïd de quelques centimètres. Les placer sur un plat ou une planche à découper. Déposer un rond de génoise à la pistache dans le fond des cercles. Verser la crème bavaroise à base de crème anglaise dans les cercles. Laisser assez d'espace pour pouvoir y ajouter après une deuxième couche de bavarois.

Laisser prendre au frigo. Pendent ce temps, réaliser le deuxième appareil bavarois.

 

oeufs,sucre,farine,pâte de pistaches,pistaches d'iran,pistaches,poudre d'amandes,maïzena,crème,gélatine,fraises,gariguettes,maras des bois,citron

 

Pour la couche de bavarois 100% fruits, pulpe collée

Réhydrater la gélatine dans de l'eau froide, éventuellement avec des glaçons.

Fouetter la crème, mais pas trop la serrer pour faciliter le mélange après avec la pulpe collée. La réserver à froid.

Mixer les fraises, lavées et équettées un maximum pour obtenir la texture la plus fine. Ajouter le jus de citron et mixer encore un petit coup.

Mettre à chauffer l'eau et le sucre au bain marie.

Dissoudre la gélatine essorée dans le sirop obtenu.

Ajouter le sirop collé à la pulpe froide.

Mélanger rapidement pour éviter que la gélatine ne forme des grumeaux en entrant en contact avec la pulpe froide, puis laisser refroidir à température ambiante.

Attendre que la pulpe collée épaississe un peu sans qu'elle ne prenne vraiment en gélification.

Ajouter un peu de crème fouéttée et mélanger rapidement sans précaution pour faciliter le mélange du restant de crème fouéttée, à nouveau rapidement afin d'éviter qu'une partie de la pulpe froide collée ne se gélifie au contact de la crème fouéttée et fasse ainsi des grumeaux.

Ajouter en deux ou trois fois le reste de crème fouéttée.

Pour un mélange efficace, il faut avec le fouet faire passer l'appareil qui est dessous, dessus (et vice versa) en tournant régulièrement le récipient d'un quart de tour.

Finir le mélange avec une maryse et corner les parois du cul de poule (avec la maryse rassembler tout l'appareil vers le bas pour avoir les paroies bien nettes).

Ne pas attendre que l'appareil soit complètement pris pour le travailler dans le dessert final, ceci afin d'éviter les bulles ou poches d'air qui peuvent apparaître dans l'appareil une fois pris.

Ajouter une couche de ce bavarois au-dessus du bavarois précédent et garder au frais au frigo.

 

oeufs,sucre,farine,pâte de pistaches,pistaches d'iran,pistaches,poudre d'amandes,maïzena,crème,gélatine,fraises,gariguettes,maras des bois,citron

 

Pour le miroir aux fraises (à faire quand le bavarois est déjà bien pris)

Mixer les fraises en ajoutant le sirop de sucre (2/3 sucre et 1/3 eau), additionné de liqueur de fraises des bois.

Faire ramollir les 2 feuilles de gélatine dans de l'eau.

Chauffer le coulis dans une casserole, y ajouter les feuilles de gélatine et laisser un peu refroidir (une dizaine de minutes devrait suffire).

Napper le bavarois et mettre pendant au moins une heure au frigo.

Dresser en ôtant le cercle à pâtisserie et en enlevant le rhodoïd qui entoure le bavarois.

 

oeufs,sucre,farine,pâte de pistaches,pistaches d'iran,pistaches,poudre d'amandes,maïzena,crème,gélatine,fraises,gariguettes,maras des bois,citron

 

Bon Appétit!

11:40 Écrit par Mark | Lien permanent | Commentaires (8)

Commentaires

wouahhhhhhhhhhhhhh, tu vois que tu y es arrivé, Mark ....BRAVO!!!!!

Écrit par : annabelle | 08/08/2011

Répondre à ce commentaire

Annabelle,

Merci. J'ai pris mon temps pour bien réfléchir et réaliser ça. Je suis très content de ce premier résultat. Pas trop sucré, encore avec une belle pointe d'acidité. Peut-être encore un goût pistache un peu trop doux, à réhausser la prochaine fois.

A+

Mark

Écrit par : Mark | 08/08/2011

Répondre à ce commentaire

Bravo l'artiste.

Michèle.

Écrit par : Mich.D | 08/08/2011

Répondre à ce commentaire

Merci Michèle!

Mark

Écrit par : Mark | 08/08/2011

Répondre à ce commentaire

très beau duo bien joli !!!!!!!!!!!!!!!!

Écrit par : poucinette | 09/08/2011

Répondre à ce commentaire

Merci poucinette!

Mark

Écrit par : Mark | 09/08/2011

Répondre à ce commentaire

J'ai découvert votre blog un peu par hasard en consultant des sites conseillés par un autre blog. Depuis, je le consulte quasi quotidiennement, curieuse de connaître ce que vous aveez concocté pour votre petite famille.
Dans le texte de la recette ci-dessus, vous notez qu'on trouve un peu de tout sur le Net en matière de pâtisserie sur les blogs. Je me permets donc de vous conseiller le blog "La cuisine de Mercotte" , devenu pour moi LA référence quand je veux préparer un dessert qui sort de l'ordinaire.
Je connais aussi le site"Le sot l'y laisse", magnifique.

Écrit par : Bernadette | 31/01/2012

Répondre à ce commentaire

Bonsoir Bernadette,

Sympa de savoir qu'il y a quelques personnes qui suivent mes éssais au jour le jour. J'espère vous apporter parfois des bonnes idées pour le petit repas le soir.
Merci pour l'info. Je connais très bien le blog de Mercotte, une des premières blogueuses en cuisine, elle a débuté bien avant moi et je consulte de temps en temps, mais comme je ne fais pas souvent de la pâtisserie, je n'y vais pas encore régulièrement.

Mark

Écrit par : MARK | 01/02/2012

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.