10/11/2011

Danger de fraude au chicon de pleine terre

DANGER DE FRAUDE AU CHICON DE PLEINE TERRE

La saison du chicon commence, mais les producteurs de chicon de pleine terre craignent une grande 'fraude au chicon de pleine terre' cette année.

En raison d'un début d'année très sec, les racines de chicon n'ont pas pu mûrir assez longtemps sur les champs. Les producteurs se retrouvent aujourd'hui avec une rentabilité diminuée de 30% par rapport à une saison normale.

Ceci combiné avec la réalité que de moins en moins de jeunes producteurs se lançent ou poursuivent avec une production de chicon de pleine terre, préférant l'hydroculture qui à l'avantage de ne pas devoir travailler toute la journée sur les genoux, resulte cette année en un déficit de chicons de pleine terre sur le marché.

Pour un chicon de pleine terre de première classe, il faut compter environ 10€ le Kg cette année. Quand on compare celà avec un kg de chicons en hydroculture à 1,5€ le kg, la tentation est naturellement très grande chez les revendeurs maffieux de nous vendre du chicon en hydroculture pour du chicon de pleine terre.

Bizarrement, justement cette année, les supermarchés n'apposent plus le logo du chicon de pleine terre (Brussels Grondwitloof), logo européen utilisé depuis environ 15 ans et garant d'u vrai chicon de pleine terre de la grande périphérie Bruxelloise. Jusqu'à l'année passée les supermarchés exigeaient ce label de qualité. Cette année ils estiment qu'il est superflu, tiens dis donc! De la à s'imaginer que les consommateurs sont leurés au niveau du prix demandé, il n'y naturellement qu'un petit pas.

La seule façon d'être certain cette année, est donc de s'adresser à un producteur, sans passer par les intermédiaires.

De plus, comme il y a de moins en moins de producteurs de chicon 100% de pleine terre, le gouvernement planche actuellement sur un assouplissement de la définition de chicon de pleine terre. Il s'agirait de supprimer quelques détails techniques dont le consommateur ne se soucie pas du tout. Mon oeil! On va bien trouver le moyen de nous vendre des chicons à l'eau pour des chicons de pleine terre, vous verez!

Soyez donc vigilant(e)s dans les semaines à venir. Moi j'irai chez mon producteur, na!

 

Bonne Soirée,

21:55 Écrit par Mark | Lien permanent | Commentaires (6)

Commentaires

Mark, au Delhaize ils vendent encore les vrais chicons pleine terre (avec le logo européen et venant de Kampenhout) mais à un prix exorbitant. Dans les 14 €/kg pour le sachet de 500 g et dans les 16 €/kg pour les sachets de 300 g !!! C'est franchement très très cher... :o((

Écrit par : Marielle | 11/11/2011

Marielle,

Oui le prix est lié à la saison trop sèche au moment de la pousse en champs. Mais quand on aime on achète quand-même, mais on en mange moins souvent.

Mark

Écrit par : MARK | 11/11/2011

est ce qu'il y a une manière de reconnaître un chicon de pleine terre d'un chicon à l'eau, rien qu'en le regardant ou en le touchant ? Ce serait intéressant à savoir, pour ne pas se faire avoir !

Écrit par : Marie-Claire | 12/11/2011

Marie-Claire,

Eh ben non, pas vraiment, ils arrivent bien à nous berner maintenant. Mais si vous voyez d'un côté un chicon avec une pointe évasée et verte et de l'autre côté un chicon avec une très belle pointe sérée et bien blanche, il ne faut déjà pas hésiter et prendre la deuxième. Après, il faut soit avoir énormément confiance en son marchand, soit aller l'acheter chez le producteur. Cette année en tout cas, des chicons vendus pour moins de 5€ le kg, c'est certain, c'est du chicon à l'eau.

Au plaisir,

Mark

Écrit par : MARK | 12/11/2011

Pas facile en effet de distinguer les 2, d'autant qu'il existe beaucoup de variétés et de formes diverses. De plus si l'on produit à l'ancienne (comme je le fais) les formes et grosseurs peuvent varier fortement, pas facile...
En tout cas, si vous vous renseignez bien, il est assez facile d'encore en acheter chez les producteurs qui travaillent à l'ancienne pour un prix dérisoire au vu du travail effectué...

Écrit par : franck van den bulcke | 12/01/2012

Franck, heureusement qu'il y a encore moyen de trouver, oui. J'en ai encore mangé ce soir, un délice et le prix, s'est avec plaisir que je le donne, tout travail mérite salaire et le chicon de pleine terre ce n'est pas de tout repos. Bravo de poursuivre cette belle culture dans les règles de l'art.

Mark

Écrit par : MARK | 12/01/2012

Écrire un commentaire