18/03/2018

Welsh

WELSH

Juste avant que je ne tombe malade, en visite chez mes beaux-parents, mon beau-père me raconte qu'ils avaient mangé un Welsh et que c'était trop bon. J'en avais déjà vaguement entendu parler, mais sans réellement capté de quoi il s'agissait. Il me fallait donc creuser le mystère et essayer à mon tour ce plat très régional, proche cousin du croque monsieur ou de la fondue savoyarde. Un truc lourd donc, un truc qui vous tapisse l'estomac et ne laisse que guère de place à une entrée ou un dessert. Un very bad pour tes trippes quoi. Mais vu les températures extérieures proches du 0° pointé et ma tendance post-greffe à me calfeutrer sous un plaid dans le fauteuil avec  le thermostat mis sur 24.5°, il me semble que ce plat en devient une évidence.

Le Welsh est aussi appelé le Welsh rabbit ou le Welsh rarebit, parfois croque Gallois. Il s'agit effectivement d'un plat originaire du Pays de Galles et qui s'est répandu en Côte d'Opale et dans le Nord-Pas-de-Calais, de Lille à Boulogne. Mais que signifie ce mot rabbit ou rarebit? Je ne vois pas de lapin dans la recette? En fait, à l'origine, c'était une façon de désigner ce plat comme un substitut de basse qualité à la viande de lapin. Au XVII et XVIII siècle, il était commun de désigner comme gallois (welsh) les contrefaçons, succédanés et autres produits de qualité inférieure à l'original. Ce plat est donc un des ancêtres de tous ces produits végan que l'on trouve désormais dans le rayon boucherie et qui imitent les steaks hachés, les viandelles et les cuisses de poulet. En fait le faux gras on pourrait le traduire aussi comme welsh gras. Au Pays de Galles par contre, le plat s'appelle caws-wedi-pobi (qui signifie "fromage cuit").

Dans la recette traditionnelle, on verse de la bière dans un caquelon. On la monte à ébullition et on y fait fondre du cheddar assaisonné d'un rien de moutarde et de sauce worshestershire. Puis on dépose une tranche de pain de mie préalablement grillée et recouverte de jambon dans un petit plat. On recouvre le tout avec le mélange cheddar-bière-moutarde décrit précédemment. Le plat est ensuite mis sous une salamandre ou le grill d'un four afin de faire gratiner le plat et lui donner une belle couleur dorée. A L'origine cela se faisait plutôt avec du chester, mais perso je kiffe tellement le cheddar, que je vais faire une entorse aux origines.

Il y a beaucoup de variantes sur cette base simple. Dans certaines d'entre elles, certains ingrédients, comme la bière (quelle dôle d'idée) ou le jambon n'apparaissent pas. Dans d'autres recettes on ajoute de ingrédients comme de la béchamel (heu, ce n'est pas déjà lourd assez) ou du bacon. Les chti's ne peuvent naturellement pas s'empècher de remplacer le cheddar par le maroilles plus local, et pourquoi pas. Pour un welsh royal, on peut le servir, surmonté d'un œuf au plat.

INGREDIENTS (par 2 personnes)

- 500 G DE CHEDDAR RAPPE OU COUPE EN DES

- DEUX TARTINES GRILLEES

- 17 CL DE WESTMALLE TRIPPLE (BLONDE) OU D'ORVAL

- 4 C.A.C. DE MOUTARDE

- DEUX TRANCHES DE JAMBON A L'OS

- HUITS GOUTTES DE SAUCE WORSHESTERSHIRE

- DEUX OEUFS

- UN PEU DE BEURRE

- SEL, POIVRE

 

PREPARATION

Disposer les tartines grillées dans deux petits plats et déposer dessus une tranche de jambon.

Préchauffer le four en fonction grill.

Faire chauffer le bière dans un poêlon, y ajouter le fromage, la moutarde, un peu de poivre et la sauce worshestershire. Diminuer le feu et laisser fondre le fromage. Puis hors feu, mélanger avec une marise afin de s'assurer que tout le fromage à bien fondu et que le tout soit lisse.

Verser le mélange sur les tranches de pain, qui doivent être immergés dans ce mélange.

Faire dorer sous le grill pendant 10 minutes.

Pendant ce temps, préparer deux œufs sur le plat, saler et poivrer.

Servir le welsh, surmonté de l'œuf.

 

Bon Appétit!

 

19:00 Écrit par Mark | Lien permanent | Commentaires (4)

Commentaires

Rhooooooo j ai envie de crier HOURRAAAAAHHHHHHHH que te lire pour une recette fait du bien...
Je deteste la biere mais je cais essayer rien que parceque c est toi...
Pu**** que tu m as fait peur...

Écrit par : Mu | 18/03/2018

Répondre à ce commentaire

Merci Mumu, je vais de mieux en mieux, l'appetit revient. Je me suis fais très peur et je suis encore un peu sonné. Bizzz

Écrit par : MARK | 19/03/2018

Répondre à ce commentaire

Bonjour,
Je suis étudiant en cuisine à l'Institut de l'Enfant Jésus à Etterbeek et je dois faire un travail sur le fromage de Bruxelles, l'Ettekeis. J'ai vu que vous avez beaucoup écrit sur ce fromage il y'a une dizaine d'année et que vous avez même préparé un dossier sur le sujet. Je n'arrive pas à récupérer les anciens articles qui traitaient de ce fromage. Pouvez-vous m'envoyer ce dossier ou les anciens articles? Merci d'avance.

Écrit par : Abdou Kamil | 20/03/2018

Répondre à ce commentaire

Bonjour Abdou.
Tu trouvera içi des informations sur l'Ettekeis. :

http://passion-cuisine.skynetblogs.be/archive/2008/10/07/ettekeis-anecdote-du-jour.html

Rosa BCN

Écrit par : Rosa BCN | 25/03/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire