23/07/2012

Candicerie 8 : Taboulé melon-coriandre

CANDICERIE 8 : TABOULE MELON-CORIANDRE

 

P1010170.JPG

 

Eh oui, déjà une huitième recette que je teste et que j'approuvé, de la main de ma copine Candice. Rien de plus normal quand on a relativement les mêmes goûts pour le suave, le coriandré, l'aillé, l'aigre doux, l'exotisme, les épices et les herbes de tous les coins du monde.

Ne me prenez pas pour une groupie hein, faut pas exagérer, je n'aime pas toutes ses recettes, j'ai mon libre arbitre encore, mais force est de constater que souvent les recettes qu'elle propose me charment.

Encore aujourd'hui. Hier ma femme me dit, demain je mange des moules. Comme j'aime les moules mais sans plus et que 2-3 fois pas an, celà me suffit largement, je m'imaginais déjà me préparer l'une ou l'autre recette bien amère, bien relevée ou bien décadente. Mais non, mais non, ce midi elle change d'avis (normal, c'est une femme pense-je misogynement), je suis même certain qu'elle l'a fait express pour me brider dans mes élans gustativo-subversifs. Donc la page blanche. Je suis au boulot quand elle me l'apprend. Que faire? Ben, tu me fais un truc froid, frais et bon.

OK chérie, mais tu me connais, je ne suis pas à l'aise dans l'urgence creatrice, je n'aime pas l'imprévu, le non calculé et murement réfléchi (ben oui, chuis un mec quoi, le roi de la structure et de la virgule qui compte). Et en plus comme tous les mecs, un rien fainéant pour en une deux trois mouvements me mettre à réfléchir et à composer une recette. Moi il me faut un whisky coco ou un verre de vin, du silence, de la concentration (ben oui, chuis un mec quoi).

Donc on fait un rapide coucou au blog de vivacité et dans les recettes récentes on pioche dans ce qu'on aime et on tombe sur un taboulé. Comme il me tente se taboulé. D'habitude je réalise le taboulé classique Libanais, très très sur le citron et les herbes. Ici c'est autre chose, plus complexe, moins classique et respectueux du taboulé originel, mais rien que des ingrédients qui me rendent dingue. Le coriandre, la menthe et la fèta, déjà rien que ça....

J'ai un pu adapté les quantitées à mon goût perso et ajouté du piment d'espelette (influencé par trop de télé Cambdeborde probablement).

Bon, je parle, je parle et je suis certain que la moitié est déjà passé à la liste d'ingrédients. Je me demande pourquoi je m'amuse à faire des introductions, bande de gourmands impatients.

Dommage que le melon n'était pas un rien plus mur, mais pour celà il aurait fallu prévoir que madamme allait zapper les moules naturellement.

 

P1010169.JPG

 

INGREDIENTS (2P)

  • 350 G SEMOULE FINE
  • JUS DE 2 CITRONS
  • JUS D'UNE ORANGE ET DEMIE DE MONTAGNE
  • 1/2 MELON CAVAILLON BIEN MUR
  • 4 TOMATES SAN MARZANO OU ROMA
  • 15 PARTS DE TOMATES CONFITES + L'HUILE DES TOMATES CONFITES
  • 200 G FETA
  • 1/2 BOTTE DE MENTHE (20G)
  • 1/2 BOTTE DE CORIANDRE (20G)
  • HUILE D'OLIVE
  • SEL, POIVRE NOIR DU MOULIN
  • PIMENT D'ESPELETTE

 

P1010171.JPG

 

PREPARATION

Verser la semoule dans un saladier bien large et haut. Mouiller avec le jus de citron et bien mélanger, puis rouler la semoule avec les mains.

Emonder les tomates: peler et éppépiner. Puis les couper en cubes. Les ajouter à la semoule.

Détailler les tomates confites et également ajouter à la semoule. Bien mélanger le tout.

Ajouter aussi un peu d'huile aromatisée des tomates confites.

Dans la chair d'un demi melon, faire des billes à l'aide d'une cuiller parisienne. Ajouter les biles au taboulé. Presser le reste de la chair entre les mains et récupérer le jus que vous verser également dans le taboulé.

Emietter la feta et ajouter au taboulé.

Ciseler la menthe et la coriandre, mélanger avec de l'huile d'olive, du sel et du poivre noir du moulin et du piment d'espelette, verser dans le taboulé et bien mélanger le tout.

Verser enfin le jus d'orange dans te taboulé. Réserver au frigo pendant quelques heures avant la dégustation.

 

P1010171.JPG

 

Bon Appétit!

 

19:47 Écrit par Mark | Lien permanent | Commentaires (6)