21/08/2010

J'en ai eu le cuberdon tout secoué!

J'EN AI EU LE CUBERDON TOUT SECOUE


MAIS QUI EST ‘STEVE LOMMEL’ ?

images (1).jpg



Cette question me trottait dans la tête depuis le 23 juin 2010, le jour ou ce monsieur m’a laissé un commentaire très tranché et très critique sur un article que j’avais posté quelques jours avant, lui-même très tranché et très critique. Cet article a depuis fait son petit bout de chemin à travers la blogosphère culinaire. Certains ont pu se trouver dans mes propos, d’autres en partie et il y a aussi, je le sais, pas mal de blogeurs et lecteurs qui ne sont pas du tout de mon avis. Et alors ?
C’est tout de même normal, non ? Si nous étions tous d’accord sur tout, la vie serait bien monotone et nous n’aurions plus besoin de politiciens pour utiliser les petits désaccords afin de nous diviser encore plus (et je sais de quoi je parle en Belgique).

 

Voici pour rappel le commentaire concerné:

J'ai eu vent de ce billet, il y a déjà quelques jours ! Mon épouse a également un blog. Contrairement à vous, elle "travaille" avec bon nombre de partenariat.

Je tiens à dire qu'il faudrait peut-être commencer tout doucement à arrêter de prendre les lecteurs de blogs pour des cons !! Tout comme dans les magazines, les radios, la télé, il y a des gens qui font de la pub ! Et ce n'est pas pour cela qu'on croit tout ce qu'ils disent. Avec votre billet sentencieux, vous vous mettez au dessus du lot alors que vous ne faites que de défoncer une porte ouverte ! On le sait qu'on ne doit pas tout croire !

Une chose encore ! Pour se permettre de donner des leçons, il faut avoir fait ses preuves et pardonnez moi mais je ne vois rien dans ce blog qui vous permet de dire aux gens ce qu'ils doivent penser ou non.

Et pour terminer, je ne vous donne pas le nom du blog de ma femme car je ne voudrais pas que vous veniez le poluer ! Je vous trouve bien pathétique !

Ecrit par : steve lommel | 23.06.2010


Je n’avais donc pas de problèmes avec le contenu du commentaire, chacun est libre de dire ce qu’il pense. Et même si je n’étais pas d’accord avec l’auteur, je l’avais bien cherché en postant cet article et je me suis défendu dans une réponse sur mon blog. Quand on s’expose il faut savoir prendre la baffe après. J’ai pris tout ça avec un grand sourire et puis c’est tout !

Mais n’empêche, un commentaire anonyme laisse toujours flotter un goût de trop peu. Nous les humains nous sommes curieux de nature, nous aimons bien savoir tout. Et quand on se défile secrètement derrière un pseudo, cela cache forcément quelque chose.

J’ai d’abord pensé que la personne était sincère et qu’elle avait vraiment peur de représailles quelconques sur le blog de son épouse. J’ai trouvé cela même un peu chevaleresque, le vrai mâle viril qui sort sa plume (comme on sort son épée) afin de laver l’honneur de sa gente dame ainsi maltraité par des écrits acerbes d'un vilain.

Mais j’avais un doute et surtout je voulais savoir qui était ce Steve Lommel. Non pas pour aller, comme il le craignait, polluer le blog de sa dame, mais tout simplement pour savoir qui avait été touché de la sorte personnellement par mes écrits. Et je voulais aussi savoir si Steve Lommel existait vraiment ou si en plus, d’être anonyme, il était aussi inexistant.

J’ai donc troqué pendant quelques minutes mon tablier de cuistot amateur pour l’attirail du parfait détective et je suis parti à la recherche d’indices sur le web. Pour ceux qui ne le savent pas, rien ne sert de se cacher derrière un commentaire anonyme, car une fois que le commentaire est écrit, rien n’est plus anonyme, on peut tout retracer. Un clic à droite, un clic à gauche, un copy paste vers un site spécialisé gratuit et voilà l’anonyme plus si anonyme que cela.

Lorsque j’ai cliqué sur la touche ‘RECHERCHER’, la carte de la Belgique m’est apparue avec un point rouge sur une très belle ville, beaucoup mise à l’honneur ces derniers jours sur les blogs Belges, Liège. Steve Lommel était donc Liégeois ! Drôle de nom pour un Liégeois me suis-je dit. C’est plutôt un nom Flamand. Mais bon, en Belgique c’est possible. Nous avons bien un premier ministre Flamand qui s’appelle Yves Leterme, un nom Wallon donc, et un ministre Wallon, Van Cauwenberghe qui porte un nom Flamand. C’est ça aussi la Belle gique gique gique.

Mais Liège est grand et seulement savoir que mon ‘contestataire’ venait de la belle ville de Liège m’était insuffisant. Heureusement sur ce site on peut agrandir et diminuer la carte. Clic, clic, clic, tiens donc, Steve Lommel habite sur un des boulevards les plus connus de Liège, quelle coïncidence. C’est que je connais déjà quelqu’un qui habite sur ce boulevard. Mais il ne s’appelle pas Steve, ni Lommel et surtout, il n’a pas de femme, ça j’en suis certain. Serais-ce quand-même ? Mais non, ce n’est pas possible, ce serait trop…. Mark, sors cela de ta tête, tu vois le mal partout.

Mais quand-même, et si…. Il ne me restait plus qu’une chose à faire. La personne que je connais sur ce boulevard était venu assez souvent sur mon blog il y a un peu plus d’un an. Je retrouve un des commentaires signés de son diminutif, vite sur le site, clic, clic, clic, agrandissement de la carte, …… et puis……. consternation……. j’en ai eu mon cuberdon tout secoué…… pas possible.

Eh oui mes amis, Steve Lommel n’existe pas. Steve Lommel a non seulement laissé un commentaire anonyme, mais est un faux nom derrière lequel se cache une personne que je connais, avec qui je parlais souvent via le blog, le mail ou le sms et qui maintenant se sent obligé de se faire passer pour quelqu’un d’autre pour venir laisser son avis sur mon blog. Et dire qu’il me traite de ‘pathétique’ dans son commentaire. Que dire ? Un nom inventé, une femme inventé, un blog de femme inventé, faire semblant de ne jamais être venu avant sur mon blog….. j’e n’en reviens pas, j’ai ris, j’ai ris, j’en ai encore les larmes aux yeux.

Maintenant, pourquoi s’amuser à ça ? Soit c’est par lâcheté. Soit c’est pour ne pas s’exposer au retour de flamme ? Soit c’est pour nuire tout simplement ?

Ou bien…… c’est peut-être pathologique qui sait ! Il faut peut-être obliger ce monsieur à consulter. Le dédoublement de personnalité, cela existe et ce n’est pas facile à vivre. Imaginez-vous, devoir vivre tous les jours avec plusieurs ‘moi’ dans le même corps. Souvent le dédoublement de la personnalité intervient chez des sujets qui ne sont pas bien dans leur peau, qui voudraient être quelqu’un d’autre, avoir fait d’autres choix, qui ne s’acceptent pas comme ils sont. Faut faire gaffe avec ça, car cela peut dévier très vite en Docteur Jeckyl et Mister Hyde cette affaire là.

Cela commence souvent d’une façon anodine. On est doué en cuisine, on n’a pas de diplôme de cuistot, les gens qui gouttent trouvent cela bon, et hop, on se bombarde Chef cuistot. Puis on commence à parler de soi à la troisième personne, comme si on ce plaçait à l’extérieur de son corps. Bizarre, non ? Syndrome Caesar ou syndrome Delon ? Puis, plus tard, il arrive que le sujet se prenne pour un animal et qu’il pousse des cris de dindon ou de canard. On ne s’alarme pas encore trop, c’est qu’il est marrant notre loustic. A un stade plus avancé on s’imagine super-héros ou en aventurier bravant la brousse locale à la recherche de précieuses victuailles, ou pinup blonde dans d’autres occasions (eh oui). On s’invente des aventures rocambolesque, on s’invente un personnage qui passe bien chez tout le monde, une façade tellement sympatoche, que tout le monde, y compris moi-même, s’y laisse prendre. Et on fini par se prendre pour le roi du monde et cela devient alors beaucoup moins comique.

Chèr monsieur, permettez-moi de vous appeler Steve dès ce jour, chère Steve donc. Arrêtez donc de vous ridiculiser ainsi et pour vous paraphraser, ne venez plus ‘polluer’ mon blog avec des mensonges et des commentaires anonymes. Allez jouer dans votre bac à sable avec vos amis fictifs, vos complexes et vos personnalités multiples et laissez moi me concentrer sur ma cuisine, certes simple et pas aussi sophistiquée que la vôtre, mais tellement gouteuse selon les dires des gens pour lesquels j’ai déjà eu le bonheur de cuis
iner.

Une dernière petite chose. Tu, Steve donc, écris que il faut avoir fait ses preuves et pardonnez moi mais je ne vois rien dans ce blog qui vous permet de dire aux gens ce qu'ils doivent penser ou non.

Je ne comprends pas alors que tu écrivais il y a quelques mois tout autre chose au sujet de ce blog et des recettes qui y sont publiés, comme "une superbe recette de plus !" ou "Waouww ! Superbe travail." ou encore " Tout simplement superbe.", "Superbe réalisation.",  "Bravo. Une fois de plus, un superbe post et une superbe recette.", "Superbe réalisation Mark !", "Superbe recette, bravo.",  "Chapeau l'artiste.", "Chapeau bas." et la phrase qui contredit à 100% ce qui est marqué plus haut: "tu n'as plus rien à prouvé". Hypocrisie à fond donc, une des choses que je décriais particulièrement dans le texte sur lequel tu as réagis vigoureusement.

Sans rancune, mais tu l’as cherché. N’empêche, tu m’as bien fait rire cette semaine. Et maintenant je vais me servir un bon petit pèket (je ne suis pas Liègeois, mais comme toi, j'adore ce breuvage de chez toi).

Bonne Soirée



 

 

08:00 Écrit par Mark | Lien permanent | Commentaires (9)