01/09/2009

Après la Vendée, quelques jours de détente en Bretagne et en Normandie

APRES LA VENDEE, QUELQUES JOURS DE DETENTE EN BRETAGNE ET EN NORMANDIE

Suite et fin de mon beau séjour en France cette année. Après avoir quitté Marie-France et Patrice, nous n'avions vraiment pas envie du tout de rejoindre immédiatemment notre domicile. Il n'y avait pas grand'chose qui nous y attendait: des travaux à la future cuisine et des enfants à la mer du Nord chez les grand-parents. Pourquoi dèslors revenir sur Bruxelles, alors qu'il fait beau et que la France est un si beau et accueillant pays.

Après un peu d'hésitation, nous mettons tout dabord le cap vers Saint-Malo, la ville fortifié des corsaires, Surcouf en tête. Nous passons par quelques lieux exceptionnels, comme ici:

VENDEE 437

Après avoir trouvé enfin une place de parking, pas trop loin de l'hôtel Ibis ou nous avons passé la nuit du mardi 21 au mercredi 22/07, car le grand parking à l'extérieur des remparts de Saint-Malo n'est vraiment pas très accueillant (il y a des travaux, car on va, enfin, le placer sous terre, ce qui donnera tout de même une plus value visuelle à Saint-Malo), nous décidons de longer la plage avant de visiter la ville.

Sur la plage, des troncs d'arbres sont fièrement dressés pour arrêter la mer en cas de marée trop importante. Pour le belge que je suis, habitué aux digues de pierres, visuellement c'est très imposant et très poêtique. Jugez vous-mêmes:

VENDEE 441

VENDEE 442

VENDEE 444

Les vues depuis la plage et la digue sont magnifiques:

VENDEE 445

VENDEE 447

Nous visitons brièvement la ville de Saint-Malo, en repérant des belles boutiques (de produits terroir et épicerie fine pour moi et de vêtements pour elle). Je trouve notamment mon bonheur dans le magasin d'épices de Roëllinger et je n'ai pas pu m'empêcher d'y acheter quelques produits le lendemain, produits qui se sont retrouvés rapidement dans mes casseroles. Celà vaut vraiment la peine. Voici les données:

EPICES ROELLINGER

www.epices-roellinger.com

Il y a un magasin à Cancale (rue Duguesclin 1, tel 02 23 15 13 91), un a Saint-Malo (rue Saint-Vincent 12, tel 06 18 80 44 10) et on peut également les acheter à La Cuisine Corsaire Ecole (place Saint-Meen à Cancale, tel 02 99 89 63 86).

J'ai craqué pour la poudre serenisssima (girofle, gingembre, maniguette, safran, épices), l'huile cumbavas, le poivre la luna (poivre de madagascar, grué cacao et vanille) et de la vanille de Madagascar. Je me suis freiné, c'était très dur. :)

Ce qui était marrant, c'est de rencontrer Micky (Le Jardin des Délices) et Math, que nous avions quittés la veille en Vendée. Ils avaient également décidés de ne pas s'arrêter en si bon chemin. Ils ont fait à peu près, à partir de Saint-Malo, le même itinéraire que nous, mais en légér décalage. Nous ne nous sommes donc plus rencontrés par la suite. Les retrouvailles se sont soldées par un sympatique cocktail dans un cocktail bar de Saint-Malo. Le repas du soir, je ne vous en parle même pas. Par souci d'économies, nous sommes allés dans une pizzeria et ce ne fût vraiment pas à la hauteur. Mais bon, celà ne peut pas être Byzance tous les jours.

Le lendemain, avant de partir vers notre prochaine halte, Dinan, nous sommes allés faire des emplèttes à Saint-Malo et avant de partir nous avons fait le tour de Saint-Malo via les remparts. C'est vraiment chouette à faire. Outre la vue sur la mer, on y rencontre un tas de choses sympatiques et frappantes (pour un Belge biensur): des énormes cheminées sur les toits des maisons qui me faisaient visualiser des âtres d'un autre temps avec un feu gigantesque, des beaux volatiles qu'on ne voit pas de si près (excepté les pigeons) sur Bruxelles et la beauté qui réside parfois, sans s'y attendre, dans le quotidien des toitures.

VENDEE 449

VENDEE 451

VENDEE 454

Quelques achats plus tard (cidre Cornouaille, bière bretonne, sirop de gingembre, salidou, biscuits, ....), le ventre criait déjà famine. Sur un bon conseil de Micky, qui a toujours l'art de connaitre les bons plans, nous avons été mangé une vraie crêpe salée Bretonne. Nous ne remercions jamais assez Micky pour l'adresse. Vu de dehors, l'établissement est tout à fait banal, un décor style snackbar. Mais les crêpes là-bas, c'est un régal. Je n'en ai jamais mangé d'aussi bonnes. J'ai dégusté une crêpe à la farine de sarrasin avec de la soubise (échalottes au vin), de la crème et du gruyère. Tout celà arrosé non pas d'un bon cidre, mais d'une excellente bière Bretonne au sarrasin. Un moment de pur bonheur dans la bouche.

VENDEE 460

VENDEE 461

Puis en début d'après-midi, nous avons quittés Saint-Malo pour Dinan. Nous nous sommes arrêtés un moment dans un beau petit village le long de la Rance, à Saint-Suliac. Dans ce village, que des belles petites maisons anciennes et des fleurs partout. J'ai trouvé celle-ci fort à mon goût:

VENDEE 474

A Dinan, on retrouve un hôtel pour la nuit du 22/07 au 23/07 et on découvre la ville et ses belles maisons à collombage.

VENDEE 476

VENDEE 477

En fin de soirée, nous nous perdons doucement dans la magnifique rue de Jerzual, une rue pleine d'ateliers d'artistes et qui vous accompagné du centre ville vers le quartier du port et de la Rance. A nouveau, mon oeil y rencontre d'incroyables personnages et des endroits plein de poësie:

VENDEE 480

VENDEE 484

VENDEE 490

VENDEE 491

VENDEE 492

VENDEE 493

Ne trouvez vous pas qu'il y a tellement de belles choses à voir quand on prend un peu la peine de lever la tête ou de baisser la tête, de changer d'angle de vue. Ouvrez bien vos yeux et éxercez votre regard, vous verrez, je ne vous raconte pas des carabistouilles (blagues pour les amis français).

Nous dinons le soir dans un assez bon restaurant, mais pas assez mémorable pour vous en laisser un compte rendu. Dix fois meilleur que la pizzeria de la veille tout de même. Ce qui m'a fait sourire, était la carte: au moins 15 plats de poisson différents, mais tous au beurre blanc. Donc sole au beurre blanc, sandre au beurre blanc, lotte au beurre blanc, ..... Belle variation n'est-ce-pas?

Nous rentrons à l'hôtel, en passant par d'autres petites ruelles bien sympatiques, au noms (officiels ou officieux) marrants et dans une féerie propre aux vacances.

VENDEE 501

VENDEE 503

VENDEE 504

Puis, on ferme les volets pour une bonne nuit de sommeil.

VENDEE 506

Après Saint-Malo et Dinan (que nous avons tout de même préféré à Saint-Malo, on s'y sent moins touriste et plus libre), nous nous dirigeons vers Honfleur, en Normandie. Mais avant de passer à Honfleur, nous nous arrêtons à Villedieu-Les-Poêles, la ville des poêles, poêlons et bassines à confiture en cuivre. En dehors de quelques petits achats dans une épicerie fine (La Cour du Paradis, rue du Docteur Havard), Sabine, mon épouse, a assez de poigne pour éviter que je ne ressorte ma visa pour acheter un set complèt de vraies poêles en cuivre, ainsi qu'une belle bassine à confiture. Elle avait raison, ce serra pour une autre fois. Par contre, je suis heureux de retrouver à l'épicerie fine, un petit bonbon que j'avais manger quelques années auparavant et que j'avais adoré. Ce bonbon, c'est la Coucougnette (meilleur bonbon de France il y a quelques années). La composition est la suivante:

fabriqué à base d'amandes broyées au sucre de canne, mélangée à des amandes grillées caramelisées avec un zeste d'eau de vie de gingembre et une rasade d'armagnac. Le coeur de la 'coucougnette' est une amande douce entière, grillée et enrobée de chocolat noir. Elle est roulée entièrement à la main et trempée dans du jus de framboise pour lui donner cette couleur rosée. Afin de conserver sa saveur, son moelleux et sa fraîcheur, elle est enveloppée d'un léger voile de sucre de canne Candy à la parisienne.

Celà fait rêver, non?

Production : Féerie Gourmande/Rond-point d'Uzos/D37/64110 UZOS/Tel 05 59 06 89 13.

Bon, en route vers Honfleur maintenant, ou nous avons passé la fin d'après midi du 23/07. Nous y mangeons malheureusement assez mal, à nouveau dans une pizzeria pour touristes. Un conseil, évitez-les, évitez-les (a moins de trouver une perle rare italienne, il y en a, mais faut chercher). Par contre, au petit port très typique, nous dégustons avec plaisir une très bonne glace (une glace au chocolat noir au sel de Guérande qui a beaucoup marqué mon épouse).

Voici quelques impressions d'Honfleur. Des petits bateaux et des étalages parfois étonnants:

VENDEE 507

VENDEE 508

Et une très belle oeuvre d'art sur un rond point (et dieux sait qu'il y a parfois des mochetées sur les ronds points), une ode aux femmes qui allaient ramasser les moules. Magnifique je trouve.

VENDEE 509

 L'heure de repartir vers notre chère Belgique avait sonné. Mais avant de retourner dans le plat pays qui est le mien, un petit passage par un beau petit village que nous avions déjà visité il y a quelques années, le village qui abrite le plus petit fleuve de France, un fleuve d'un peu plus d'un kilomètre. Un beau village, plein de moulins, de truites, de crèssonnières et surtout de plantes et de fleurs. Une belle balade avant de retourner dans la réalité. Merci la France pour les beaux moments et les beaux paysages.

VENDEE 514

VENDEE 518

VENDEE 524

VENDEE 512

Bonne Journée,

19:16 Écrit par Mark | Lien permanent | Commentaires (13)