19/05/2011

Couscous Royal

COUSCOUS ROYAL

 

P5170866.JPG

 

Changement de programme en dernière minute pour mes invités de dimanche dernier. J'avais prévu une paëlla marinière, mais quelques allergiques m'ont fait changer mes plans. Alors j'ai eu envie de rester dans l'idée du plat complèt et je me suis rendu compte qu'il y avait vraiment un bail que je n'avais ni fait ni mangé du couscous.

Une recette que je tiens de l'ex mari d'une tante, un tunésien, et que j'ai adapté au gré des éssais et que j'ai adapté encore légèrement ce dimanche, entre autre après quelques lectures de recettes de Fatéma Hal du Restaurant Mansouria à Paris et de Mohammed Fedal du restaurant Dar Moha à Marrakech, ainsi que de conseils de ma voisinne marocaine (j'ai aussi pu prêter sa couscoussière et son smen).

Le smen, une découverte pour moi; je ne connaissais pas du tout, c'est le beurre salé clarifié, à la marocaine et il est utilisé dans le couscous, les tajines, la harira. Il est à préparer au moins une semaine à l'avance, car il doit avoir ce goût et cette odeur typique qu'on attend de lui. C'est fort, surtout quand on le garde une année, comme ma voisine. Il ne faut pas en mettre beaucoup au début quand on ne connait pas. J'ai, sur les 120gr de beurre utilisé, mis que 20gr de smen, et celà était suffisant pour moi. Maintenant, à retester avec du smen plus jeune, peut-être qu'alors il faut en mettre plus. Historiquement, le smen, tout comme le beurre clarifié indien, servait à conserver le gras dans les pays très chauds. Au Maroc il est traditionellement fait avec du lait de brebis, mais ici je le propose avec du lait de vache.

En accompagnement, du pain marocain et d'un mélange de raisins secs et oignons à la cannelle (j'adore ça).

 

P5150849.JPG

 

INGREDIENTS (6P A 8P)

Pour le smen

  • 250 GR BEURRE DE FERME
  • 15 GR SEL

Pour le bouillon et les légumes

  • 1 KG 200 D'EPAULE D'AGNEAU (COTES ET COLLIER)
  • 6 BROCHETTES DE BOEUF MARINEES (ACHETES TEL QUEL CHEZ LE BOUCHER MAROCAIN)
  • 16 MERGUEZ
  • 300 GR D'OIGNONS (A PEU PRES 4): 1/2 EMINCE ET 1/2 ENTIERS
  • 4 CAROTTES DE BELLE TAILLE, COUPES EN GROS TRONCONS
  • 3 COURGETTES, COUPES EN CUBES
  • 5 NAVETS, COUPES EN CUBES
  • 400 G POTIRON COUPE EN GROS CUBES
  • 1 BOITE DE POIS CHICHES OU DES POIS CHICHES SECS (200 GR)
  • 1 1/2 BOITE DE CHAIR DE TOMATES (VOUS POUVEZ UTILISER DES FRAICHES EN SAISON)
  • 800 GR SEMOULE
  • 120 GR BEURRE DONT 20 GR DE SMEN (voir plus haut)
  • 1 TASSE DE RAISINS SECS
  • HUILE D'OLIVE
  • HUILE DE TOURNESOL
  • 1 BON BOUQUET DE CORIANDRE
  • 4 C.A.C. RAS-EL-HANOUT POUR COMMENCER, PLUS EN REASSAISONNANT PENDANT
  • SEL, POIVRE
  • LES FEUILLES DE 5 BRANCHES DE MENTHE, PLUS EN REASSAISONNANT PENDANT
  • 4 GOUSSES D'AIL
  • THYM, LAURIER
  • 4 C.A.C. CANNELLE POUR COMMENCER, PLUS EN REASSAISONNANT PENDANT
  • 4 CLOUS DE GIROFLE
  • LES FEUILLES DE 8 TIGES DE PERSIL
  • 2 1/2 DOSES DE SAFRAN EN POUDRE OU EQUIVALENT EN FILAMENTS (SELON LE GOUT)
  • CUMIN ET CORIANDRE EN POUDRE LORS DE L'ASSAISONNEMENT FINAL

Pour la sauce piquante

  • 1 PETITE LOUCHE DE BOUILLON DU COUSCOUS
  • 1 C.A.C. HARISSA MAISON (voir plus si affinité)
  • 1 C.A.C. D'HUILE DE TOURNESOL
  • AIL
  • CORIANDRE

Pour les petits raisins et oignons à la cannelle

  • 150 GR D'OIGNON
  • 100 GR RAISINS SECS
  • 2 C.A.S. MIEL
  • 1 C.A.THE CANNELLE
  • 2 C.A.S. D'EAU
  • HUILE D'OLIVE
  • (éventuellement encore un peu de sucre)
  • SEL, POIVRE, PIMENT (d'Espelette ou autre)

 

P5170867.JPG

 

PREPARATION

Le smen

Mettre le beurre dans une terrine, saupoudrer avec le sel et malaxer avec les mains afin d'obtenir un mélange homogène.

Laisser reposer toute une nuit.

Le lendemain, mettre le beurre dans un petit poêlon et porter à feu très doux, car la fusion du beurre doit se faire très très lentement afin de garder une belle couleur jaune très pâle.

Enlever petit à petit l'écume qui vient flotter sur la surface du beurre fondu.

Retirer du feu quand le mélange est bien transparent d'une couleur jaune ambre et que plus aucune particule ne flotte à la surface. Ce beurre a alors une odeur de noisettes.

Verser doucement le beurre légèrement refroidi dans un bocal ou un recipient en terre cuite, préalablement stérilisé, en le passant à travers un tamis fin.

Laisser refroidir, placer un morceau de papier film sur le dessus du bocal et fermer hermétiquement. Conserver avant utilisation pendant une semaine à un an au sec, à l'abri de la lumière.

Le bouillon et la cuisson de la semoule

Mettre les pois chiches dans une terrine, couvrir d'eau froide et laisser tremper minimum 1 heure. Toute un nuit si vous prenez des pois chiches secs (il faut alors les ajouter au bouillon un peu plus tôt que dans ma recette).

Couper l'agneau en gros morceaux, bien faire brunir à l'huile d'olive, déposer dans la partie inférieure de la couscousière. Déglacer la poêle avec un filet d'eau et gratter les sucs de cuisson. Ajouter dans la couscoussière. Ajouter 2 1/2L d'eau.

Blondir la moitié des oignons dans l'huile d'olive.

Egoutter les pois chiches et réserver. Ajouter les oignons à la viande.

Saler, poivrer et mettre les clous de girofle (dans une boule à thé), le thym et le laurier. Porter à ébullition.

Ajouter la cannelle, le ras-el-hanout et le safran.

Pendant ce temps, bien laver la semoule à l'eau froide, éliminer les éventuelles impuretés présentes dans la semoule. Former un pâton.

Lorsque le liquide est en ébullition, verser la semoule dans le haut de la couscoussière. Ne pas couvrir et laisser cuire 20 minutes à feu doux (il faut que de la vapeur s'échappe de la semoule). Il faut, afin d'éviter que la vapeur ne s'échappe entre la partie basse et la partie haute de la couscoussière, placer une longue bande de papier allu tout autour pour rendre la couscoussière bien hermétique.

Lorsque la semoule à cuit 20 minutes, l'enlever de la marmite. La verser dans un plat. Avec une cuillère en bois, mélanger doucement la semoule afin que les grains du dessous viennent sur le dessus. Y ajouter1/3 du beurre (40gr beurre+10gr smen). En mouillant à chaque fois les mains (car la semoule est très chaude), mélanger délicatement la semoule en roulant les grains entre les mains. Quand vous avez une semoule sans amalgames, la remettre dans le haut de la couscoussière.

Couvrir la marmite et laisser cuire environ 1 heure.

Après +- un quart d'heure, renouveler l'opération de la semoule une deuxième fois, après trente minutes, une troisième fois avec le reste du beurre. Remettre la semoule dans le haut de la couscoussière encore pendant 15 minutes. Réserver la semoule.

Après 30 minutes de cuisson du bouillon, ajouter alors l'ail, le reste des oignons, coupés en quatre. Ajouter la tomate et les raisins préalablement gonflés dans de l'eau chaude.

Puis, vous allez ajouter les carottes, la coriandre, le persil et les navets. Quand les légumes sont al dente, les enlever de la couscoussière et les réserver. Idem pour la viande d'agneau, l'enlever quand elle commence à tomber des os.

Puis ajouter la courgette, le potiron, les pois chiches et la menthe. Idem, les enlever lorsqu'ils sont al dente. (si vous utilisez des pois chiches secs, les mettre plutôt en même temps que les carottes).

Rectifier l'assaisonnement du bouillon en poivre, sel, ras-el-hanout, cannelle, coriandre, cumin,menthe, safran. Vous devez bien épicer ainsi que poivrer et saler, ne pas hésiter de donner du goût à votre bouillon.

Laisser réduire un rien le bouillon pour le corser encore d'avantage. Rectifier encore en sel.

Juste avant de servir, réchauffer pendant 15 minutes le bouillon, ajouter les légumes et la viande réservés dedans, placer la semoule dans la partie supérieure et quand tout est bien chaud, servir avec les autres éléments du couscous.

Griller les merguez et les brochettes (à faire à l'avance, puis réchauffer au four à 100°C dans du papier allu).

Faire la sauce piquante : 1 louche de bouillon + 1 c.à.c. Harissa + 1 c.à.c. d'huile, de l'ail et de la coriandre.

Faire les oignons et raisins secs à la cannelle : faire revenir l'oignon émincé finement dans un rien d'huile d'olive. Quand il commence à brunir, y ajouter la cannelle, le miel et les raisins secs. Poursuivre la cuisson à petit feu et attendre que le mélange devienne un confit. Ajouter éventuellement encore un peu de sucre. Assaisonner avec du sel, du poivre et du piment.

Préparer le pain.

 

P5170868.JPG

 

 

ACCOMPAGNEMENT VIN

 

Un gris de Boulaouane 8°C

 

Un tavel, un côteaux-du-languedoc rosé

 

Ou un rouge, Patrimonio (Corse) ou Côtes-du-Duras 16°C

Cette fois, on accompagné celà avec un bon vin rouge du Maroc, le TANDEM. Superbe vin.

 

Bon Appétit!

 

 

 


 

11:57 Écrit par Mark | Lien permanent | Commentaires (4)