01/01/2009

Nouvel An 2008 Plat 9 : Pastilla au chocolat des mille et une nuits

NOUVEL AN 2008 PLAT 9 : PASTILLA AU CHOCOLAT DES MILLE ET UNE NUITS

JDGE 013

Nous avons terminé ce repas du réveillon du Nouvel An avec un dessert au chocolat, mais qui reste sur les mêmes notes que le reste du repas avec beaucoup de fruits et d'épices.

Le repas c'est très très bien déroulé, tout le monde à apprécié en général ce que j'ai cuisiné. Pas trop de stress en cuisine, pas de rattages. Des assiettes généralement bien vides qui revenaient en cuisine. Et heureusement, une équipe de choc pour la mise en place et la vaiselle.

Je suis donc satisfait de ma soirée, content que celà se termine, mais également d'attaque pour recommencer le plus vite posssible. C'est vrai que j'ai passé une bonne partie de la soirée en cuisine, mais comme c'était une cuisine ouverte sur la salle à manger et que les convives se baladaient souvent dans la cuisine, je n'ai vraiment pas de problème avec celà. Je préfère nettement cuisiner que de rester assis toute la soirée à table.

La recette du dessert vient du magazine 'Cuisine Gourmande Décembre 2008/Janvier 2009' et la recette de coulis d'abricots maison, je l'ai trouvée sur le blog www.gustave.tv (gustave du gout et des couleurs).

Ce dessert clôture merveilleusement ma première année de blog de cuisine (j'avais débuté pendant les fêtes 2007) et j'espère encore vous mettre l'eau à la bouche en 2009. Merci pour votre fidélité à mes bulletins.

JDGE 014

INGREDIENTS (6P)

Pour le coulis d'abricot

  • 500GR D'ABRICOTS
  • 75 GR SUCRE CRISTALLISE
  • 1/2 CITRON

Pour la pastilla au chocolat

  • 120GR DE CHOCOLAT NOIR VALRHONA 61%
  • 6 FEUILLES DE BRIK
  • 125GR DE BEURRE MOU
  • 1 PETIT OEUF + 1 JAUNE
  • 20GR DE SUCRE
  • 50GR DE FIGUES SECHES MOELLEUSES
  • 50GR DE RAISINS SECS
  • 50GR D'ABRICOTS SECS MOELLEUX
  • 50GR DE DATTES DENOYAUTEES
  • 25GR DE PISTACHES D'IRAN+ 10GR POUR LE DECOR
  • 1/4 DE C.A.C. DE RAS-EL-HANOUT
  • 1 PINCEE DE SEL

JDGE 012

PREPARATION

Faire le coulis d'abricots:

Préchauffez le four à 180°C pendant 10 minutes.

Lavez les abricots sous le robinet d'eau fraîche, séchez-les, coupez-les en deux et dénoyautéz-les.

Pressez le citron et gardez le jus.

Disposez les abricots dans un plat à gratin, arrosez-les de jus de citron. Saupoudrez le sucre dessus. Enfournez pour 20 minutes.

Au bout de ce temps retirez le plat du four et laissez refroidir.

Quand les abricots sont tièdes ou froids, prélevez la pulpe de chaque fruit à l'aide d'une petite cuillère et versez-la dans une jatte (jetez la peau). Ajoutez-le jus de cuisson et mixez à l'aide d'un mixeur plongeant.

Gardez le coulis au frais au frigo.

!!!! Consommez ce coulis d'abricot rapidement (dans la journée ou le lendemain) sinon au contact de l'air (même dans une boîte hermétique) il s'oxydera et brunira légèrement.

!!!! Pour contrer ce phénomène d'oxydation, protégez le coulis d'abricot de film alimentaire en filmant 'au contact'.

Faites la pastilla:

Faire fondre le chocolat au bain-marie. Hors du feu, ajouter 75gr de beurre en dés et le ras-el-hanout. Mélanger pour lisser.

Dans un bol, battre l'oeuf avec le jaune et le sucre. Incorporer le chocolat fondu. Verser dans 6 formes carés ou rectangulaires en silicone. Congeler minimum 1 heure.

Entre-temps, poêler les fruits secs, taillés en dés et assaisonnés de sel, et les pistaches dans 20gr de beurre. Laisser tièdir.

Allumer le four à th. 7 (210°C). Etaler les feuilles de brik sur le plan de travail, démouler un palet de chocolat au centre de chaque et couvrir de fruits secs. Refermer les pastillas en pliant les bords. Les poser sur une plaque couverte de papier cuisson.

Badigeonner les pastillas avec le reste de beurre fondu. Les faire dorer 7-8 minutes au four.

Servir les pastillas sur des assiettes nappées de coulis d'abricots, parsemées d'une pluie de pistaches concassées.

01012009183

ACCORD VIN

Selon le magazine : un jurançon moelleux en parfait accord avec les fruits secs et la puissance des épices;

J'étais parti sur un Madeire où un Moscatel portugais. Mais Eric Boschmann, chez qui j'ai été cherché le vin de dessert, m'a convaincu d'essayer un Porto Blanc: Quinta da Peca, Porto single quinta, fine white

Bon Appétit!

11:48 Écrit par Mark | Lien permanent | Commentaires (12)