11/08/2009

Donnant donnant troisième : Petite nage de coquillages à la sarriette, tomates cerises et vin blanc.....et suite


PETITE NAGE DE COQUILLAGES A LA SARRIETTE, TOMATES CERISES ET VIN BLANC....ET SUITE

Après les Maatjes en mise en bouche (voir post précédent), une entrée également maritime avec un meli-melo de coquillages. De la fraicheur avec la tomate et du caractère avec le vin, la sarriette et l'échalotte. A manger avec des couverts ou avec les doigts, c'est comme vous le sentez.

pol 010

Si vous faite ce plat comme plat principal ou plat unique, il faudra biensur revoir les quantitées à la hausse.

Comme c'était lundi, le choix en produits de la mer, après le weekend, était assez réduit. Pas de palourdes, pas de coques, malgré la visite de plusieures poissoneries et quelques poissonneries fermées. Que des moules, des amandes de mer et des clams. Au final, un peu déçu du goût des clams et des amandes de mer après cuisson et de la taille très petite des bouchots (les moules de belle taille restent en France, les plus petites vont vers l'exportation). A refaire avec des moules de zéelande ou des bouchots plus grandes et des coques.

pol 011

INGREDIENTS (5P)

  • 1KG500 DE COQUILLAGES (PALOURDES OU PRAIRES, COQUES, MOULES DE BOUCHOT, AMANDES, TELINES, CLAMS, NAVAJAS...)
  • +- 35 CL VIN BLANC
  • 250GR TOMATES CERISES, COUPES EN DEUX
  • 1 POIGNEE DE SARRIETTE HACHEE (remplacer par des fleurs de thym si vous n'en avez pas): ici utilisation de sarriette de montagne, sarriette de crète et sarriette horticole
  • 1 C.A.S. D'HUILE D'OLIVE
  • 2 ECHALOTES
  • 1 POIGNEE DE PERSIL PLAT
  • 3 C.A.S. CREME LIQUIDE 40% MG
  • POIVRE DU MOULIN

PREPARATION

Bien nettoyer les coquillages à grande eau (froide). Recommencer plusieures fois l'opération afin d'éliminer tout le sable. Bien les égoutter dans une passoire avant de les utiliser.

Emplucher et émincer les échalotes et hacher le persil. Hacher la sarriette.

Faire chauffer une cuillère à soupe d'huile d'olive dans un grand faitout. Y mettre les échalotes à blondir en remuant constamment.

Ajouter ensuite les coquillages. Laisser venir quelques secondes à température, puis déglacer au vin blanc. Couvrir et laisser sur feu vif pendant 3 minutes, en secouant souvent.

Ajouter les tomates et la sarriette, couvrir, faire cuire encore 3 minutes, jusque quand tous les coquillages ce sont ouverts.

Verser la préparation dans une passoire, au-dessus d'un saladier.

Filtrer le jus recueilli. Remettre sur le feu avec la crème et le persil haché. Laisser bouillir quelques secondes, puis retirer du feu.

Disposer les coquillages dans les assiettes préchauffées et verser le jus par-dessus. Servir très vite.

pol 009

Après celà, un plat qui remporte toujours un beau succès. Il est assez long dans sa préparation (il ne faut donc pas le réaliser un soir en semaine, sauf si on fait la préparation la veille): une potée de porc à l'embeurée de chou vert. Le plat ayant été vidé, j'en conclus que c'était bon. Pour la recette, c'est ici

 pol 015

pol 016

Comme dessert, une autre recette que vous trouverez déjà sur ce blog ici : un mi-cuit au chocolat.

Je n'ai pas démoulé les mi-cuits, car j'avais fait une petite erreur. En mettant les deux morceaux de chocolat verticalement entre les deux couches d'appareil, ils n'étaient pas assez couverts sur le haut. Le mi-cuit n'était donc pas entièrement scellé et un peu trop mou sur le dessus au mileu pour démouler. Il était par contre très bien réussi au niveau des deux structures: croquant à l'extérieur et coulant à l'intérieur. Mais, il faut donc placer les morceaux de chocolat horizontalement entre les deux couches d'appareil, ou rogner un peu les morceaux verticalement afin de pouvoir couvrir assez avec la deuxième couche d'appareil.

Dommage que la dernière photo ne soit pas plus claire, on ne voit pas bien le coulant.

pol 019

pol 025

Encore une bonne journée passée en cuisine et en partage.

pol 004

Bon Appétit!

07:14 Écrit par Mark | Lien permanent | Commentaires (12)