28/07/2008

Naissance d'un nouveau poisson: le claresse -> coup marketing où vraiment une bonne chose?

NAISSANCE D'UN NOUVEAU POISSON: LE CLARESSE -> COUP MARKETING OU VRAIMENT UNE BONNE CHOSE??

SIGE_2364354_1_20080725_apx_470__w_ouestfrance_

Ce matin je lisais un article dans un journal du 16/07 (il faut savoir que je n'achète jamais de journeaux, mais que je récycle ceux de mon papa une, voir deux où trois semaines après parution, ceci me permet d'être un peu écologique et de ne lire que ce qui m'intéresse vraiment) au sujet d'un nouveau poisson obtenu par croisement de deux variétées de poisson-chat. Poisson qui serait excellent et ecologiquement le bienvenu.

Nous devons celà à nos amis Hollandais d'Anova Food, qui souhaitaient avoir une alternative aux cabillaud et soles, qui sont eux en surpêche. Objectif louable à première vue.

Le poisson concerné a déjà été nommé poisson Européen de l'année. Des organismes environementeaux tel que le WNF (Wereld Natuur Fonds) sont très enthousiastes.

Le Claresse est un 'hit' en Hollande. En novembre 2007 seulement, les premiers exemplaires ont été attrapés. Entretemps, 100 tonnes de ce poisson sont cultivés dans les étangs de la société Fishion Aquacultuur à Someren. Dans trois ans celà devrait monter à 10.000 tonnes. Lors de la foire professionele European Seafood Exposition, le poisson reçut le prix d'Elite, qui est décerné au meilleur nouveau produit à base de poisson en Europe.

C'est donc un croisement 'naturel' entre deux espèces de poisson-chat africains, au nom de Heteroclarias spp., mais comme sa chaire est plus blanche et plus douce de goût, il s'agit d'une nouvelle espèce. Ce que je trouve beaucoup moins sympa, c'est que ce poisson, qui est donc un croisement naturel (aide par l'homme mais soit) se retrouve maintenant MARQUE DEPOSEE. Le nom exacte de ce nouveau poisson est donc Claresse, suivi d'un R dans un cercle. C'est pour moi une vraie abérration de mettre le vivant sous marque déposée ainsi.

Le marché (consommateurs et vente) était à la recherche d'un poisson correspondant à certains critères:

- Chair blanche

- Filets quasiment sans arètes

- Pas trop chèr

- Goût de poisson pas trop prononcé

Cette sociéte a donc réalisé un poisson 'sur mesure'.

C'est un poisson d'eau douce, et donc difficilement comparable à un poisson de mer comme le cabillaud et la sole. Les restauranteurs trouvent qu'il ressemble encore le plus de goût à de la lotte. La chair est blanche après cuisson, elle est à la fois ferme et fondante, mais sans goût particulier (en tout cas, pas celui de 'vas' que l'on a l'habitude d'avoir avec des poissons d'élevage). Il a tout de même plus de goût que le Pangasius ou le Tilapia.

Depuis février 2008 il gagne en popularité dans les Pays-Bas. Bientôt il sera également disponible en Belgique. Il devrait être commercialisé en Belgique par Metro et en France par Carrefour.

Ce 'nouveau' poisson a également reçu l'aval de beaucoup d'ONG écologiques, tel que le 'Wereld Natuur Fonds'. Non seulement en raison de l'alternative pour les poissons en surpêche, mais également en raison de sa production assez écologique:

- 90% de l'eau utilisé dans les étangs de production est récupérée et filtrée via des pierres de lave.

- Il n'y a pas d'utilisation abusive de medicaments et hormones (uniquement une légère médication en cas de contamination bactériologique).

- Pour fabriquer 1kg de poisson, il ne faut que 500gr de nourriture, dont 70% est végétale. Principalement du soja et de la farine. Les 30% restants sont des coproduits (produits non utilisés) de poissons sauvages tel la sardine, le maquereau, ...

La cultivation d'un poisson adulte de 1kg, prends 6 mois.

Ce poisson est également très sain, car il contient les fameux Oméga3 qui semblent être si bénéfiques pour la pression artérielle. Il en contiendrai autant que le saumon.

Le Claresse est vendu en Hollande à 14-16€ le kg.

Quoi en penser?

Si c'est vraiment une production nickel point de vue ecologie et que la consommation massive de ce poisson peut faire en sorte que le cabillaud, la sole.... ce remettent à un niveau normal dans nos mers, pourquoi pas? C'est toujours mieux que de manger un Tilapia où autre Pangasius, qui nous arrivent par avion. Pour moi ce n'est pas la sollution préférée (surtout que le côté 'marque déposée me reste quelque peu entravers de la gorge), mais avec un consommation de poisson qui croît tous les ans de 9% et une pêche stable voir en diminution, quelle alternative avons nous pour continuer à consommer du poisson?

Au niveau goût, à voir dès que le premier arrivage est sur les étals Belges.

Bien à vous,

00:17 Écrit par Mark | Lien permanent | Commentaires (38)