17/06/2009

Les vins belges ont décidémment le vent en poupe

LES VINS BELGES ONT DECIDEMMENT LE VENT EN POUPE

Je vous ai déjà parlé à plusieures reprises de quelques vins belges. Nous n'en avons pas beaucoup, le climat et le sol ne s'y prêtant ps toujours. Mais les vins produits en Belgique sont de plus en plus qualitatifs. Les vignerons belges sont bien obligés de rechercher la qualité pour se faire une place sur un marché bien dominé par la France, l'Italie et le Nouveau Monde.

Nous venons encore d'avoir une preuve supplémentaire de cette bonne qualité du vin belge. Les derniers mois il y avait une émission (de télé-réalité) sur une chaîne néerlandophone de notre pays. Le titre: 'Mijn Restaurant'. Il s'agissait, pour faire court, d'une challenge entre 5 couples autour de la création d'un restaurant. Les cinq couples (qui n'avaient encore jamais eu de restaurant) recevaient un bâtiment de la commune ou de la ville, souvent des anciennes maisons de mâitre, des bâtiment réligieux, des bâtiments anciens. Ils recevaient une somme d'argent pour retapper les bâtiments, devaient en faire des restaurants, engager une équipe de cuisine et de salle, créer une carte...... Le couple gagnant recevait au final le bâtiment et pouvais donc garder son restaurant. J'espère que c'es clair (mais je n'ai pas envie de vous raconter tous les détails)?

Lors de cette émission, le deuxième meilleur cuisinnier du monde (selon Michelin en tout cas), Heston Blumenthal du restaurant 'The Fat Duck' est venu visiter certains des restaurants et a jugé la cuisine et le service.

Dans le restaurant de St-Truiden, le 'Bigarreaux', Heston avait été plein de compliments pour l'utilisation des produits du terroir à la carte. Il a également eu l'occasion de goûter un vin belge, le 'Clos d'Opleeuw' et il a été litérallement conquis par ce breuvage.

A tel point, qu'il voulait absolument avoir ce vin désormais à la carte de son restaurant. Ce n'est tout de même pas rien pour un petit vigneron belge. De plus, il était ce jour là, accompagné de Fiona Morrison, une sommité au niveau vin.

Le vigneron de 47 ans, Peter Colemont, fabrique ce vin blanc depuis 2004 dans un domaine du même nom. Il s'agit d'un terrain emmuré de seulement un hectare dans un petit village Limbourgeois, Gors-Opleeuw. Il y travaille en solo et fait tout lui même: couper les vignes, récolter les raisins, presser, embouteiller et livrer aux restaurants et grossistes. La production annuelle de ce bourgogne blanc belge est de 3.000 bouteilles. Ce n'est pas beaucoup, mais Peter préfère la qualité à la quantité.

'The Fat Duck' ne sera pas le premier étoilé à avoir ce vin à sa carte. On le trouve déjà au Hof Van Cleve, Chez Bruneau, au Clos St Denis, chez Pazzo, Figaro, Ambrozijn, Hertog Jan et Maison Van Damme. Le chef Hollandais Sergio Herman du restaurant Oud Sluis est également un grand fan et a le vin à sa carte.

Le prix de la bouteille est de 25€, mais en magasin ou au restaurant il faudra compter beaucoup plus. Pas dans mes budgets malheureusement.

Bravo pour cet exploit,

Bonne Soirée,

22:34 Écrit par Mark | Lien permanent | Commentaires (6)